Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

L'obligation de porter le masque en entreprise entre en vigueur

le - - Économie - Vie des entreprises

L'obligation de porter le masque en entreprise entre en vigueur
@dr

Un protocole sanitaire post-confinement plus strict a été défini par le ministère du travail. Les entreprises ont une semaine pour le mettre en place.

Tous masqués en entreprise. C'est la règle depuis le 1er septembre : les salariés doivent porter la protection contre le SARS Cov 2 dès qu'ils se trouvent dans des bureaux collectifs. Le collaborateur officiant seul dans son bureau bénéficie, cependant, d'une dérogation. C'est aussi le cas de ceux qui travaillent en atelier.

« Ces salariés sont souvent amenés à effectuer des efforts physiques plus intenses que la moyenne », explique le ministère du Travail, qui précise que cette dérogation est valable « dès lors que les conditions de ventilation/aération fonctionnelle sont conformes à la réglementation, que le nombre de personnes présentes dans la zone de travail est limité, que ces personnes respectent la plus grande distance possible entre elles et portent une visière ».

Le ministère a également indiqué qu'un assouplissement est possible dans le cas des bureaux partagés, notamment les open space. Aussi, un salarié qui est à son poste de travail pourra, enlever temporairement son masque si un certain nombre de critères, dont le nombre variera en fonction du niveau de circulation du virus dans le département, sont remplis. Mais le ministère le spécifie toutefois : il est en exclu de retirer le masque de manière permanente toute la journée.

Pour les activités qui s'avéreraient incompatibles avec le port du masque (par exemple, pour des interventions orales ou des prises de parole publiques limitées dans le temps, dans les espaces clos respectant les mesures organisationnelles définies), le ministère poursuit le dialogue avec les partenaires sociaux pour suivre cette mise en œuvre et définir des solutions.

Les entreprises sont encouragées, dans le cadre du dialogue social, à préciser les modalités d'application du protocole et la prise en compte des situations particulières d'activité.

Il faut également noter que ces règles se substituent au protocole national de déconfinement. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a tenu à préciser que les entreprises bénéficiaient de quelques jours pour s'y conformer.

L'enjeu de la protection des salariés se révèle d'autant plus central, avec 24 % des foyers de contamination identifiés ces dernières semaines en entreprise, d'après les derniers chiffres de Santé publique France.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer