L'intérim se porte bien dans le département

le - - Économie - Vie des entreprises

L'intérim se porte bien  dans le département
© DR

Sébastien Collard, directeur régional Île-de-France du groupe Synergie, présente l'emploi intérimaire en Seine-et-Marne. Si le marché est dynamique, le recrutement reste difficile pour les agences.

« En Seine-et-Marne, 60 % de notre activité est tournée vers la logistique », introduit Sébastien Collard, directeur régional Île-de-France Est de Synergie. Ce groupe, doté d'une dizaine d'agences en Seine-et-Marne, est le 1er groupe de travail temporaire français et le 5e acteur européen. « Notre but est de faire monter en compétence le public que nous recrutons. Depuis quelques années, le CDI intérimaire fait son apparition, il s'agit de collaborateurs que nous mettons à disposition des entreprises ».

Si Synergie intervient sur la plupart des secteurs d'activité (aéronautique, tertiaire, BTP, industrie, commerce, transport et entreposage), en Seine-et-Marne le groupe s'est plus particulièrement spécialisé sur les métiers de la logistique. « Dans le détail, le gros de l'activité logistique concerne le transport et l'entreposage, le commerce arrive en 2e position mais toujours sur ces mêmes métiers liés à la logistiques tels que les préparateurs de commandes, les chauffeurs, les agents de quais, les caristes ou encore les manutentionnaires », indique Sébastien Collard, précisant que l'industrie, le BTP et les services (métiers liés à l'activité de Disneyland Paris, telle la restauration) ferment ensuite la marche.

Dans l'industrie, les postes d'opérateur ainsi que des postes qualifiés sur l'aéronautique sont demandés. « Nous recherchons beaucoup de monde près de Safran sur des postes d'ingénieurs, mécaniciens, monteurs, chaudronniers, soudeurs, ajusteurs et tourneurs-fraiseurs, avec une agence dédiée à ces métiers ».

Un marché dynamique dans le 77

En Seine-et-Marne, 10 000 intérimaires sont délégués chaque mois sur l'ensemble du marché (6 000 en transport et entreposage, 500 dans le BTP, 2 500 dans l'industrie). « Nous sommes sur un marché dynamique, à fin mars le marché de l'intérim en Seine-et-Marne est à +12 % par rapport à l'année dernière », poursuit Sébastien Collard, ajoutant que le département est à +10 % depuis 2015. En région parisienne, le marché était à 2,3 % sur la même période. « On voit bien que la Seine-et-Marne tire vers le haut la Région, souligne le directeur. Nous avons ressenti la reprise l'année dernière dès le mois d'avril, nous étions alors en pénurie de main d'œuvre ».

À la question de savoir s'il est difficile de recruter, Sébastien Collard répond par la positive. « Nous avons énormément de difficultés sur tous les secteurs d'activité, c'est une vraie problématique. Aussi, nous cherchons des personnels qui n'auraient pas de qualification particulière pour pouvoir les former et les faire monter en compétences ». À ce titre, Synergie forme chaque semaine une douzaine de personne à Savigny-le-Temple sur les métiers de la logistique (préparateur de commandes avec la délivrance d'un CACES en catégories 1, 3 et 5). « La main d'œuvre n'existant pas, nous devons la créer », conclut Sébastien Collard.




Quentin CLAUZON
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide