AccueilGastronomieL'initiative du Collège Culinaire de France pour bien manger en temps de crise

L'initiative du Collège Culinaire de France pour bien manger en temps de crise

L'association a mis en place une cartographie en ligne pour dénicher les producteurs acquis à ses valeurs.
L'initiative du Collège Culinaire de France pour bien manger en temps de crise
@DR

Art de vivreGastronomie Publié le ,

« La situation inédite de ces derniers mois a conduit des millions de Français à revoir leur manière de s'alimenter. La fermeture récente des restaurants a, elle-aussi, contraint tout un réseau de professionnels de la restauration, producteurs et restaurateurs, à réagir dans l'urgence », rappelle le Collège Culinaire de France (CCF) qui s'est donc mis en tête de « résister » à travers une solution « globale et vertueuse ». Cette dernière a pris la forme d'une cartographie en ligne des points de distribution alimentaires adoubés par le Collège. On y retrouve toutes les initiatives de producteurs, artisans et restaurateurs qui partagent les valeurs du CCF. La carte est accessible à partir de l'adresse https://restaurantdequalite.fr/carte-interactive.

« Vente en direct sur l'exploitation ou en ligne, plats préparés à emporter ou en livraison, points relais… c'est tout un réseau de résistance qui s'organise sur l'ensemble du territoire, et selon les mesures de protection, de confinement et d'hygiène en vigueur », précise l'association.

« Pour les particuliers, c'est l'assurance d'identifier, à proximité de leur domicile, des lieux où se procurer des produits frais ou préparés, de qualité ; pour les producteurs, c'est l'opportunité de déployer de nouveaux points de vente sur l'ensemble du territoire ; pour les restaurateurs, c'est maintenir une activité minimum pour permettre aux Français de bien s'alimenter », poursuit le CCF.

Et de conclure : « La nourriture n'est pas une marchandise, c'est un bien culturel qui relie les hommes et toute la biodiversité du vivant ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?