AccueilVie des entreprisesL'IMA Melun Val de Seine, un centre de formation tout neuf

L'IMA Melun Val de Seine, un centre de formation tout neuf

Après ceux du Pays de Meaux et de Montereau, un troisième Institut des métiers et de l'artisanat (IMA) à vu le jour à Melun. Avec une offre de formations renouvelée, cet établissement dédié à l'apprentissage entend répondre aux nouveaux besoins des entreprises.
L'IMA Melun Val de Seine, un centre de formation tout neuf
@ DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

C'est le dernier-né de la Chambre de métiers et de l'artisanat (CMA) de Seine-et-Marne. Installé à Melun dans un bâtiment flambant neuf de 1 500 m2, un nouvel Institut des métiers et de l'artisanat a ouvert ses portes en octobre dernier.

Cet établissement possède la particularité de dispenser des formations post-CAP, afin de favoriser une rapide montée en compétences. Articulées autour de trois grands pôles (coiffure, esthétique et management-commerce), ces formations se déclinent en sept filières d'une durée chacune de deux ans. Les candidats peuvent ainsi opter pour deux types de Brevet Professionnel (coiffure et esthétique- cosmétique-parfumerie) sans oublier un diplôme ADEA (Assistant de dirigeant d'entreprise) de niveau Bac. Pour un cursus Bac + 2, il existe quatre BTS (Gestion de la PME, Management commercial opérationnel, Métiers de l'esthétique-cosmétique-parfumerie et Métiers de la coiffure), ainsi qu'un titre d'entrepreneur de la petite entreprise. A l'issue de celui-ci, une licence professionnelle est aussi proposée.

« Notre objectif est de valoriser l'apprentissage à travers des formations pratiques, théoriques et rémunérées », synthétise Cédric Lorente, le directeur de l'établissement. « Nous souhaitons devenir une vitrine en termes de structures et d'outils. » Fierté de l'IMA, un écran numérique, tactile et interactif baptisé “Parcours de découverte” trône dans les locaux. Véritable outil de communication, ce petit bijou de technologie permet aux candidats à l'apprentissage d'accélérer leur prise de décision. Mais la dimension humaine n'est pas négligée. Les apprentis peuvent être ainsi accompagnés par des “conseillers métiers” dans le cadre du CAD (Centre d'aide à la décision),
dispositif spécifique à la Seine-et-Marne.

Cent cinquante apprentis ont investi les lieux, mais à terme, ce sont 450 étudiants que cet institut pourra accueillir. Au sein de cette première promotion figure Loan Comes, élu meilleur apprenti-coiffeur de France en 2019. Un gage d'excellence.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?