AccueilÉconomieVie des entreprisesL’Île-de-France reprend des couleurs
tourisme

L’Île-de-France reprend des couleurs

Après deux ans de crise sanitaire, une nette progression de la fréquentation touristique a marqué le premier semestre.
L’Île-de-France reprend des couleurs
© Adobe Stock

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Paris et l’Île-de-France ont accueilli environ 18,2 millions de touristes de janvier à juin. Une forte hausse (+ 218 %)
par rapport au premier semestre 2021 (+ 218 %), mais encore en deçà de 2019 (- 23 %). Parmi ces 18,2 millions de touristes, 10,8 millions étaient Français et 7,4 millions venaient de l’étranger. Au fil des mois, l’écart entre 2019 et 2022 s’est cependant réduit. Concernant l’activité hôtelière, elle a connu un rebond de plus de 300 % par rapport à 2021, avec 29,3 millions de nuitées enregistrées au cours des six premiers mois, mais n’a pas atteint les niveaux de 2019 (- 14 %).

Si la clientèle française continue de contribuer au maintien de l’activité touristique francilienne (près de 60 % de la fréquentation totale), les clientèles internationales ont été principalement de proximité (britannique, allemande, espagnole, belge ou néerlandaise). À noter que la clientèle américaine est redevenue leader.

Pour la plupart des musées et monuments, la fréquentation est encore inférieure à celle de 2019. Ainsi, le Louvre, avec 3,3 millions de visiteurs accueillis entre janvier et juin 2022, a connu une baisse de l’ordre de 30 % par rapport à 2019, de même que la cité des Sciences et de l’Industrie
(883 000 visiteurs) et l’Atelier des Lumières (468 000 visiteurs). La tour Eiffel (2,5 millions de visiteurs) a connu une baisse de neuf points seulement, par rapport à 2019, tandis que le musée d’Orsay (1,3 million de visiteurs) et le château de Versailles (2,9 millions de visiteurs) ont enregistré une baisse identique de 27 %.

Des perspectives encourageantes

Les premiers résultats de la période estivale montrent une activité très dynamique. Selon le Comité régional du tourisme (CRT) de Paris Île-de-France, la fréquentation est quasi semblable à la période juin août de 2019 avec 12,6
millions de séjours (- 6 % par rapport à 2019). L’activité est essentiellement portée par les clientèles européennes (+ 33% d’Italiens) et par l’importante présence des Américains (- 7 %). Sur les segments de l’hôtellerie et de l’aérien, les prévisions des réservations pour la période septembre-novembre sont très encourageantes. Les réservations hôtelières sont, en effet, supérieures de 180 %
à celles des mois comparables de l’an dernier, tandis que les réservations aux aéroports de Paris enregistrent une hausse de plus de 200 % par rapport à 2021. « L’accélération de la reprise de ces derniers mois conforte nos actions avec la Région et les professionnels du tourisme », souligne Eric Jeunemaître, le président du CTR.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

Journal du 03 septembre 2022

Journal du03 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?