AccueilVie des entreprisesL'EPA Sénart accompagne le développement de Cosima

L'EPA Sénart accompagne le développement de Cosima

L'Etablissement public d'aménagement de Sénart continue de favoriser l'implantation de cette entreprise spécialisée en cosmétique.
L'EPA Sénart accompagne le développement de Cosima
@ Cosima laboratoire

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

L'Établissement public d'aménagement de Sénart continue de favoriser l'implantation de cette entreprise spécialisée en cosmétique.

C'est sur un terrain de 6 899 m², à Tigery (Essonne), au sein du parc d'activités des Vergers 2, que Cosima Laboratoire va faire construire son nouveau siège et site de production, à proximité de son usine actuelle. Ce nouveau bâtiment sera livré cet automne avec une dizaine d'emplois supplémentaires à la clé.

« Malgré la crise sanitaire, nous avons réussi à mener à bien ce projet et c'est une réelle fierté d'accueillir cet acteur important de la filière cosmétique », se félicite Jérôme Forneris, directeur du développement économique et de l'attractivité à l'EPA Sénart. « Cosima est un partenaire de longue date que nous accompagnons de nouveau aujourd'hui dans son développement industriel. »

Créée en 2014 par Yves et Sophie Pointet, Cosima est spécialisée dans la fabrication de produits cosmétiques de luxe pour de grandes marques. La jeune pousse s'est d'abord installée dans un local d'activités clé en main et loué sur le parc d'activités des Vergers, à Tigery. « Nous cherchions un site en Essonne dans une zone neuve, sécurisée et à proximité des axes routiers et des aéroports », indique Sophie Pointet. « Notre clientèle internationale étant amenée à visiter notre usine, nous devions être facilement accessibles. » Les parcs d'activités des Vergers, directement desservis par la Francilienne et proches de toutes les aménités du centre-ville, s'intègrent parfaitement au paysage.

Très vite, l'entreprise s'est imposée comme une référence dans le domaine de la sous-traitance du « luxe à la française ». Ainsi, en sept ans, elle est passée de trois salariés à plus de 30, multipliant son chiffre d'affaires par dix (de 400 000 à 4 millions d'euros). Une des explications de cette croissance trouve son origine dans la crise sanitaire. « Nous produisions du gel hydroalcoolique avant la pandémie. Lors du premier confinement, nous nous sommes adaptés très rapidement et nos lignes ont été entièrement dédiées à sa fabrication », raconte le couple d'entrepreneurs.

Aujourd'hui, l'implantation de Cosima vient souligner l'attractivité du territoire et confirmer la stratégie de l'EPA Sénart de miser sur les activités productives pour développer l'offre d'emploi. « Ce projet s'insère dans une volonté d'accueillir des acteurs de la cosmétique », explique Jérôme Forneris. Plusieurs acteurs de cette filière y sont déjà présents comme Cosmeva (Fareva Group), à Savigny-le-Temple, qui emploie une centaine de personnes.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?