Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

L'énigme de Pôle Emploi

le - - Économie - Vie des entreprises

L'énigme de Pôle Emploi
@ DR

Patrice Pagny est aujourd'hui président de l'association “Tous acteurs, Tous actifs”. A ce titre, il se penche sur l'évolution “historique” de l'ANPE, devenue “Pôle Emploi”, sans en comprendre ni la stratégie ni l'évolution des services.

Après s'être heurté « au monopole de l'ANPE », à la fois en tant que maire de Lagny-sur-Marne – 1995/2012 –, de vice-président de l'intercommunalité chargé de l'emploi, mais aussi d'expert-comptable et commissaire aux comptes, Patrice Pagny propose, depuis 2008, de réformer la façon de travailler de l'institution via « un site très convivial, type “Meetic de l'Emploi”, favorisant les contacts directs entre chercheurs d'emploi et entreprises, dans le périmètre de chaque agence » – Rappelons que cette année 2008 fut celle où l'ANPE fusionna avec le réseau des Assedic pour devenir “Pôle Emploi”.

Comme il le précise, « À cette époque, j'ai beaucoup travaillé avec des conseillers de l'Élysée. Mon initiative avançait jusqu'à une réunion avec quelques hauts responsables, parmi lesquels Raymond Lagre, directeur régional de l'ANPE. Ce dernier tua mon projet dans l'œuf en assurant : “Nous le faisons déjà avec anpe.fr”. »

Nullement découragé, il crée l'association “Tous acteurs, Tous actifs”, afin de continuer à promouvoir son idée : « Je suis chef d'entreprise recruteur et je constate l'évidente absence de Pôle Emploi sur le marché. Pour trouver nos collaborateurs, nous devons passer par de coûteux cabinets de recrutement. Chacun le sait, ni les chercheurs d'emploi ni les entreprises ne comptent aujourd'hui sur Pôle Emploi pour trouver une solution. Une enquête d'Opinionway de décembre 2019 est sans appel : 13 % des entreprises de moins de 10 salariés ont fait appel à Pôle Emploi au cours des deux dernières années... »

Depuis la fusion, Pôle Emploi a deux missions : gérer le chômage et agir sur l'emploi. Pour Patrice Pagny, « On constate que la gestion du chômage, des chômeurs, de l'inscription à l'attribution des indemnités ne souffre d'aucune critique. L'intermédiation, en revanche, n'est pas le truc de Pôle Emploi ». Le problème ? « pôleemploi.fr. est tout sauf agréable. Il est notamment handicapé par l'interdiction de prendre en compte la distance domicile-travail, pour des raisons déontologiques de discrimination. Par exemple, si vous cherchez un collaborateur de cabinet, vous aurez des centaines de réponses de candidats venant de toute la France. Vous devrez alors laborieusement éditer les CV – pas du tout anonymes – pour identifier les candidats les plus proches ».

Patrice Pagny aimerait « comprendre cet entêtement de Pôle Emploi à conserver cette façon de procéder ». Pour sortir de l'impasse, il propose que le site « prenne en compte l'utilisation des moyens modernes de communication – vidéo, intelligence artificielle… –, aptes à redonner du souffle au marché ».

« Aujourd'hui, Pôle Emploi, c'est 54 000 agents, un budget de plus de 5 milliards d'euros, un fichier exhaustif de tous les demandeurs d'emploi inscrits. Je pense que personne au monde ne dispose d'une telle machine de guerre. Pourquoi est-elle à ce point sous-utilisée ? Encore plus incroyable : Pôle Emploi n'a pas connaissance des coordonnées des employeurs qui cotisent à Pôle Emploi. C'est l'Acoss qui encaisse les cotisations et qui ne transmet pas le fichier à Pôle Emploi… »

La réponse serait-elle difficile à entendre ? « Il y a une dizaine d'années, j'avais rencontré la directrice de l'ANPE locale. Je lui avais exposé mes propositions et sa réaction m'avait sidéré : “Si ce que vous proposez fonctionne, qu'allons-nous devenir ?” Le président de Tous acteurs, Tous actifs pose très clairement les questions : « Quelle est la clé de l'énigme ? Pourquoi, alors que son potentiel en matière d'emploi est énorme, l'institution met-elle autant d'énergie à ne pas évoluer ? »
Il suggère aujourd'hui que le site de Pôle Emploi, dans une version optimisée, soit expérimenté d'abord sur une zone pilote. Il propose Marne la Vallée qui dispose de trois agences : Torcy, Chessy et Lagny ; « un secteur passionnant, très dynamique, très varié, et comprenant une entreprise hors du commun, à savoir Disney ».




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer