Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

L'attractivité du Grand Paris

le - - Territoires - Collectivité

L'attractivité du Grand Paris
AP - Pierre Simon

Une récente étude du cabinet KPMG portant sur les métropoles mondiales actuellement les plus appréciées des investisseurs internationaux démontre le net regain de forme économique du Grand Paris.

Quelle attractivité perçue pour Paris–Ile-de-France dans un contexte morose ? Le sondage réalisé par OpinionWay pour Paris-Ile-de-France Capitale Economique et KPMG a réservé une surprise très encourageante, montrant que Paris reste une valeur économique sûre. En se fondant sur trois dimensions importantes –l’image, l’attractivité et l’attractivité à trois ans–, synthétisées dans un classement global, cette étude révèle la perception des investisseurs internationaux sur l’attractivité des principales métropoles mondiales.
 

Le Grand Paris dans le peloton de tête
 

Les résultats de cette cinquième vague, établie à partir d’un panel de 511 dirigeants d’entreprises internationales, montrent nettement que le Grand Paris se replace sur le devant de la scène économique internationale, à la troisième place des métropoles économiques les plus attractives, derrière New York et Londres. La Région et sa capitale progressent ainsi de deux places par rapport au précédent classement. Tout d’abord, Paris est la troisième capitale ayant la meilleure image auprès des chefs d’entreprises. Elle reste ainsi dans le trio de tête, avec 30 %% de citations spontanées, derrière New York à 49 %% et Londres à 41 %%. Elle accroche même la deuxième place auprès des investisseurs du Golfe, juste derrière Dubaï. La capitale et sa Région deviennent, par ailleurs, la troisième ville avec la plus forte « attractivité actuelle », effectuant ainsi un bond en avant de six places par rapport à l’étude de 2013 et devançant des villes comme Singapour ou Shangaï. Cette progression de l’attractivité parisienne devrait se poursuivre au moins pendant les trois prochaines années.
Les dirigeants interrogés placent Paris à la quatrième place des villes qui ont le plus « fort potentiel » de développement. Une situation en partie liée à la construction du Grand Paris : 83 %% des investisseurs le considèrent comme un accélérateur de l’attractivité économique.

Les critères de choix des investisseurs

Au-delà, l’une des valeurs ajoutées du « Global Cities Investment Monitor 2014 » est de hiérarchiser les critères de choix des investisseurs et de positionner les métropoles sur ces critères. Les trois principaux critères restent la stabilité juridique et fiscale, la qualité des infrastructures et la proximité de talents. Cependant, d’autres critères comme le coût de l’immobilier et du travail, la qualité de la recherche et de l’innovation et la qualité de vie prennent une importance grandissante cette année. Sur l’ensemble des critères, Paris–Ile-de-France est donc de retour sur le devant de la compétition, passant de la cinquième à la troisième position, derrière New York et Londres. De leur côté, Shanghai et Beijing rétrogradent. Paris progresse sur les infrastructures, la qualité des ressources humaines, la qualité de vie, ainsi que l’accessibilité et la taille des marchés. En revanche, elle ne progresse pas sur le principal critère : la stabilité juridique et fiscale.

Des indicateurs fiables

Il est à noter que les tendances indiquées par cette enquête les années précédentes se sont avéré des indicateurs avancés fiables pour les investissements effectivement réalisés en région parisienne. Cette enquête complète en effet la partie « réalité » qui fait le point chaque année sur le nombre réel d’investissements réalisés dans les premières 25 métropoles du monde. En 2013, Paris Ile-de-France a inversé une tendance continue à la baisse ces dernières années et accueilli 10 %% de plus d’investissements internationaux.
Pour Pierre Simon, président de Paris-Ile de France Capitale Economique « ces résultats démontrent un impact positif du projet du Grand Paris sur l’image de la région auprès des investisseurs internationaux, mais beaucoup reste à faire notamment pour traduire le projet en opportunités concrètes » Pour Jay Nirsimloo, président de KPMG France, « au-delà des chiffres, il y a les actions sur le terrain pour attirer les investisseurs étrangers. Paris doit continuer à aller chercher les investissements, en mettant en avant ses atouts principaux, notamment la qualité de ses infrastructures et de ses ressources humaines. C’est ce travail, allié à une stabilité juridique et fiscale accrue, qui permettra de favoriser durablement l’accroissement des investissements étrangers à Paris, et plus largement en France. »

 

Jean-Paul Viart

 

À propos de Paris-Ile de France Capitale Economique :
 

Paris-Ile de France Capitale Economique dont le cœur de métier est l’attractivité internationale de la Région Capitale, a été créée il y a plus de vingt ans par la Chambre de commerce et d’industrie de Paris. Elle rassemble une centaine de grandes entreprises françaises et internationales, garantes de son indépendance. Elle a notamment pour mission d’attirer de nouveaux investisseurs étrangers en Ile-de-France et de renforcer son attractivité par des actions lobbying auprès des décideurs politiques et économiques.






Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer