AccueilVie des entreprisesL'Atelier: une troisième antenne lancée au Mée-sur-Seine

L'Atelier: une troisième antenne lancée au Mée-sur-Seine

Le début d'année a vu l'ouverture, au Mée-sur-Seine, d'un nouveau centre d'affaire de quartier.
L'Atelier: une troisième antenne lancée au Mée-sur-Seine
@ DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Après Melun et Dammarie-lès-Lys, une troisième antenne de l'Atelier vient d'ouvrir dans la communauté d'agglomération de Melun Val de Seine (CAMVS). Elle vient compléter le dispositif déjà existant à Melun et Dammarie-les-Lys. Le premier est implanté au sein de l'Ecopôle Loïc Baron, dans le quartier Montaigu. D'une surface de 130 m2, il dispose de sept bureaux individuels et d'une salle de réunion. Le deuxième site est installé à Dammarie-les-Lys, plus précisément dans le bâtiment de l'Espace Emploi, situé dans le quartier de la Plaine du Lys. Sur place, les futurs entrepreneurs disposent de 15 postes de travail (10 bureaux individuels et un espace de coworking pouvant accueillir cinq personnes) et d'une salle de réunion.

Des tarifs compétitifs

Implanté dans le quartier de la Croix Blanche, l'espace du Mée-sur-Seine accueille jusqu'à huit postes de travail, des espaces de convivialité, des salles de réunion. Les locaux sont proposés à des tarifs compétitifs, de sorte que les entrepreneurs bénéficient des meilleures « conditions pour échanger, étoffer leur réseau et développer ensemble leurs activités ».
Pour rappel, le centre d'affaires s'adresse prioritairement aux demandeurs d'emploi qui ont un projet de création d'entreprise, aux jeunes inactifs, aux entrepreneurs du secteur de l'économie sociale et solidaire et, plus largement, à tous ceux qui souhaitent entreprendre. Sur place, ils bénéficient de services dans de nombreux domaines, afin de les aider dans le montage de leur projet et pérenniser leur activité. Formations sur la gestion, la prospection commerciale, la comptabilité, mais aussi ateliers, rencontres et mise en réseau seront assurés par les équipes en charge de l'animation du centre.

Il faut savoir que la vocation de L'Atelier n'est pas simplement économique. Il souhaite également favoriser la mixité sociale. Un pari que la CAMVS estime avoir réussi « puisque la moitié des bénéficiaires résident dans les quartiers prioritaires où les antennes sont installées ». Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen.

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?