AccueilÉconomieVie des entreprisesLe ministère du Travail annonce des mesures pour l'apprentissage

Le ministère du Travail annonce des mesures pour l'apprentissage

La ministre du Travail a dévoilé les mesures principales dédiées au soutien de la filière en cette période de crise.
Le ministère du Travail annonce des mesures pour l'apprentissage
@ DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Pour les entreprises qui recrutent des apprentis du supérieur jusqu'en licence professionnelle, l'État versera du 1er juillet au 28 février 2021 une aide de 8000 euros pour chaque majeur inscrit. Aucune condition ne sera requise pour les entreprises de moins de 250 salariés, mais il y aura obligation d'atteindre 5 % de leur effectif en 2021 pour les plus de 250 salariés.

Les montants de l'aide ont été fixés de manière à ce qu'un apprenti jusqu'à la licence professionnelle ne représente aucun coût pour l'employeur, c'est-à-dire aucun salaire ni aucune contribution salariale. À partir de 21 ans, le coût est évalué à 175 euros par mois pour 150 heures de travail.

S'agissant des apprentis eux-mêmes, trois mesures ont été annoncées. D'abord, la prolongation de 3 à 6 mois de la période qu'un jeune peut passer en CFA avant de conclure un contrat d'apprentissage (jusqu'au 28 février 2021 au plus tard). En outre, L'Etat a donné sa garantie pour les jeunes qui ont fait le vœu de se former en apprentissage sur Parcoursup de recevoir une proposition. Enfin, l'aide au premier équipement versée par les Opco est étendue aux ordinateurs portables.

Le plan de relance ne concerne pas encore les contrats de professionnalisation. Mais la possibilité de mettre en place une aide financière ciblée sur ces contrats pourrait être examinée dans le cadre de la concertation sur l'emploi des jeunes qui doit aboutir début juillet.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?