Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

L'Apesa Seine-et-Marne reçoit 5000 euros

le - - Économie - Vie des entreprises

L'Apesa Seine-et-Marne  reçoit 5000 euros
@ DR

Cette aide de Seine-et-Marne Attractivité permettra l'association de prendre en charge l'accompagnement psychologique de 15 chefs d'entreprises en détresse durant un an.

C'est à Saintes, en 2013, que Jean-Luc Douillard, psychologue clinicien, et Marc Binnié, greffier associé au tribunal de commerce, ont créé ce dispositif, ayant constaté l'augmentation des cas de souffrance morale liés aux procédures collectives. Stress, difficultés financières, problèmes familiaux… La santé morale des patrons touchés peut rapidement décliner au terme de la procédure et mener au pire.

Lancé en Seine-et-Marne en 2016 par Jean Gaillard, président du tribunal de commerce de Melun, le dispositif vient d'être doté de 5 000 euros par le Département, à travers son agence Seine-et-Attractivité, par le biais d'une convention de partenariat. « Cette aide précieuse conforte l'action de soutien psychologique pour les chefs d'entreprise, artisans et professions libérales de Seine-et-Marne et permettra de continuer les formations de sentinelles au contact des entreprises afin d'assurer un maillage sur le département dans la détection de la souffrance psychologique », a salué Jean Huault, président de l'Apesa Seine-et-Marne, précisant que cette aide équivalait à la prise en charge de 15 personnes durant un an.

« Notre ambition finale est de proposer une couverture totale à travers les TGI et les sentinelles que nous devons continuer à mobiliser », avait pu expliquer le président de l'Apesa, qui prévoit également d'utiliser ces fonds pour améliorer les éléments de communication de l'Apesa Seine-et-Marne dédiés aux entreprises. « Désormais, le courant passe bien entre le monde politique et le monde entrepreneurial, les liens sont fortifiés », a précisé Jérôme Guyard, vice-président de Seine-et-Marne Attractivité, qui a assuré que le Département comptait « inscrire dans le marbre » cette convention de partenariat.

Concrètement, le réseau seine-et-marnais est doté de 107 sentinelles formées gratuitement à la détection des signes de détresse psychologique, dont 46 psychologues (également formés aux difficultés des entreprises). Ces deux dernières années, 145 entrepreneurs ont été soutenus dans le département, 72 séances ont été organisées avec des psychologues pour aider les chefs d'entreprise seine-et-marnais.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer