AccueilVie des entreprisesL'aéronautique et son irrésistible ascension

L'aéronautique et son irrésistible ascension

La Seine-et-Marne est un département privilégié pour l'industrie aéronautique. La proximité de Roissy et l'implantation de Safran ont notamment permis le développement de filières spécifiques sur le territoire. Le récent Salon des formations et métiers aéronautiques, organisé au Musée de l'air et de l'espace de Paris – Le Bourget, est venu faire le point sur une demande grandissante.
L'aéronautique et son irrésistible ascension
@ DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

L'Iata (Association internationale du transport aérien) a publié́ ses chiffres pour l'année 2018, avec un nouveau bilan positif pour le transport aérien mondial. Quelque 4,4 milliards de passagers ont pris l'avion sur des vols réguliers, soit 6,9 % de plus qu'en 2017. Selon les prévisionnistes de l'Iata, « le nombre de passagers devrait doubler d'ici 2037 pour atteindre 8,2 milliards de passagers transportés ».

Cette croissance dope naturellement l'activité. Le rapport annuel 2018 sur l'emploi du Gifas – Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales – indique que le secteur a recruté 15 000 personnes en 2018.

Outre l'industrie, tous les métiers de l'aéronautique ont le vent en poupe. Pilote de ligne, personnel navigant commercial, métiers des essais, pilote de drone civil, contrôleur aérien, métiers de l'escale... La liste des spécialités est longue.

Selon l'Oaci – Organisation de l'aviation civile internationale –, « d'ici 2036, il faudra au moins 620 000 pilotes pour exploiter les avions commerciaux de 100 places et plus dans le monde, et 80 % de ces futurs aviateurs seront de nouveaux pilotes qui ne volent pas encore ». De leur côté, les compagnies aériennes recrutent de plus en plus. Air France a relancé sa filière “Cadets”, recevant 4 300 candidatures pour 130 postes. En 2020, elle ouvre une nouvelle campagne de recrutement de pilotes cadets avec l'objectif d'embauche d'environ 400 pilotes par an d'ici 2022.

Comme le souligne Jacques Callies, directeur de la publication d'Aviation et Pilote et organisateur du Salon des formations et métiers aéronautiques, « chaque édition, au Bourget en début d'année et désormais à Toulouse du 11 au 13 septembre prochains, nous confirme que le salon ouvre des portes à de jeunes passionnés, qui concrétisent par la suite leur rêve de travailler dans l'aérien. Notre rôle est de les aider à trouver leur voie ». L'édition 2020 a réuni une soixantaine d'exposants, écoles, organismes de formation et entreprises.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?