AccueilÉconomieVie des entreprisesKiabi accélère le déploiement de la seconde main
Entreprise

Kiabi accélère le déploiement de la seconde main

La marque de prêt-à-porter à petits prix a ouvert cinq nouveaux corners en Île-de-France, dont trois en Seine-et-Marne.
Kiabi accélère le déploiement de la seconde main
© KIABI

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Cette année, pour répondre à la demande croissante de ses clients, Kiabi (551 points de contact dans 25 pays et près de deux milliards d’euros de chiffre d’affaires) compte tripler le nombre de corners dédiés au marché de la seconde main avec 80 ouvertures. Trois nouveaux sites sont ouverts en Seine-et-Marne depuis le début de l’été : Provins, Sept-Sorts et Claye-Souilly. Ce vaste plan de déploiement s’accompagne de l’amplification du service de collecte “Kiabi Bag”. L’objectif est d’hybrider le modèle de développement de Kiabi, en proposant une offre de première et de seconde main, dans 100 % des magasins en France d’ici 2023 et toujours sur le web.

Pour cela, la marque teste différents formats : du portant dans un rayon femme, homme ou enfant au format XXL de plus de 250 m² implanté au Cœur du magasin. Cette véritable expérience shopping propose ainsi une offre adaptée à chaque saison. Les clients y font leur shopping de la même manière que dans les rayons classiques du magasin et passent normalement en caisse.

Sur un site dédié (www.secondemain.kiabi.com), ils peuvent aussi vendre en ligne leurs vêtements, quelle que soit la marque, et acheter de la seconde main. Particularité de ce concept digital : acheteurs et vendeurs sont récompensés en bons d’achat et les frais de port sont à 99 centimes d’euro toute l’année. De quoi les inciter à devenir acteurs d’une mode circulaire et plus durable. Ce site rassemble ainsi une vraie communauté qui aime interagir.

Priorité aussi à la collecte

Toujours en 2022, Kiabi renforce son service de collecte digitalisé baptisé “Kiabi Bag”. L’objectif est de développer la circularité des vêtements en développant fortement la collecte. Une application 100 % gratuite (“Kiabibag”) et une page web (“bag.kiabi.com”) sont en service, tandis que des campagnes de collecte se déroulent plusieurs fois dans l’année. Les clients peuvent désormais envoyer des colis de trois à cinq kilos de vêtements de seconde main au partenaire de collecte de vêtements Rediv en toute autonomie. Pour cela, ils doivent déclarer le nombre de colis à renvoyer, imprimer leur(s) étiquette(s) d’envoi et déposer leurs colis dans le point Mondial Relay de leur choix. En échange, Kiabi offre un bon d’achat de cinq euros (utilisable pour 25 euros d’achat) par colis de vêtements renvoyés.

À noter que “Kiabi Bag” a été sélectionnée par E-commerce Magazine parmi les huit applications de commerce françaises qui réinventent l’expérience client.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 février 2023

Journal du04 février 2023

Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?