AccueilDroit & chiffreJuridictions commerciales : signature d'une convention pour la dématérialisation des procédures

Juridictions commerciales : signature d'une convention pour la dématérialisation des procédures

Une convention pour développer la communication électronique entre avocats, juges consulaires et greffiers des tribunaux de commerce a été signée le 7 mai, au siège du Conseil National des Barreaux (CNB), par Jean-Marie Burguburu, président du CNB, Yves Lelièvre, président de la Conférence Générale des Juges Consulaires de France (CGJCF) et Philippe Bobet, président du Conseil National des Greffiers des Tribunaux de Commerce (CNGTC).
Juridictions commerciales : signature d'une convention pour la dématérialisation des procédures
Philippe Bobet, Jean-Marie Burguburu et Yves Lelièvre

Droit & chiffre Publié le ,

Les parties signataires se sont félicitées de cette avancée significative qui intervient après l’adoption de l’arrêté du 21 juin 2013 venu préciser les modalités de mise en œuvre de ce système de communication électronique devant les juridictions commerciales. Pour rappel, selon les termes de l’accord, pourront être effectués par voie électronique : les envois, les remises et les notifications des actes de procédure, des pièces, avis, avertissements ou convocations, mais aussi des rapports, des procès-verbaux, ainsi que des copies et expéditions revêtues de la formule exécutoire des décisions juridictionnelles.

Cette initiative conduite en partenariat avec le ministère de la Justice remonte à 2008, comme l’a rappelé Clarisse Berrebi, présidente de la commission Intranet et nouvelles technologies du CNB.

L'aboutissement de la construction juridique et technique de la communication par voie électronique nécessite qu'une formation adaptée soit prodiguée. A cette fin des opérations pédagogiques seront organisées auprès de l'ensemble des acteurs du procès : juges, greffiers, avocats...

Le CNB, le CNGTC, et la CGJCF incitent ainsi tous les acteurs du procès à une étroite collaboration pour s'approprier ce nouveau mode de communication, vecteur indispensable à l'harmonisation des pratiques.

La communication par voie électronique avec les juridictions commerciales sera effective le 26 mai prochain au plus tard dans des barreaux pilotes (Belfort, Lyon, Montauban et Versailles) avant d’être généralisée à tous les barreaux. Cette communication s’appuiera sur la plateforme d’échange du Conseil national des greffiers des Tribunaux des Tribunaux de commerce « i-greffes », et sur le « réseau privé virtuel avocat » (RPVA) du Conseil national des barreaux.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?