Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Jean-Marc Sereni « nous voulons trouver des solutions pour cette crise »

le -

Jean-Marc Sereni  « nous voulons trouver des solutions pour cette crise »
@ DR

Le Medef Seine-et-Marne a accompagné ses adhérents pendant toute la durée du confinement. Cette proximité a permis à ces chefs d'entreprise de mettre en place les bonnes mesures, sociales et financières. Aujourd'hui, Jean-Marc Sereni axe les actions sur la reprise, à travers toutes les mesures qui peuvent la favoriser, notamment cette nouvelle marque de territoire qui devient un atout marketing supplémentaire pour les entreprises.

Comment s'est passé le confinement et l'arrêt total de l'activité pour le Medef Seine-et-Marne ?

Nous avons été extrêmement présents auprès de nos adhérents et cela leur a permis de suivre précisément les décisions gouvernementales et législatives qui ont beaucoup évolué pendant cette période. Nous avons des retours très positifs puisque grâce à cet accompagnement, les entreprises ont pu prendre les bonnes décisions en matière de trésorerie et de chômage partiel, sans s'affoler. Ce qui m'a surtout impressionné, c'est la volonté de ces entreprises, petites et grandes, de trouver des solutions pour surmonter cette crise.

Au niveau de notre Medef Seine-et-Marne, nous avons pris, comme beaucoup d'entreprises, un virage accéléré en termes de transition numérique. Nous avons naturellement répondu aux questions de nos adhérents de manière individuelle, à travers notre hot line téléphonique, mais nous avons également organisé une série de webinaires sur les sujets d'actualité sociale, sanitaire, et sur l'activité.

Selon vous, les mesures gouvernementales ont-elles été à la hauteur ?

Oui, bien sûr. Seul l'État pouvait prendre de telles mesures. Ce qui a également été à la hauteur, ce sont les actions du Département et de la Région qui sont intervenus dans les secteurs où l'État s'est montré défaillant. Je parle des masques, notamment. Ils se sont également engagés économiquement pour débloquer la situation. Ces actions ont vraiment beaucoup aidé nos adhérents.

A ce propos, que pensez-vous
de l'impact du Fonds Résilience proposé par la Région ?

Ce fonds est, bien évidemment, très positif. Il vient compléter les dispositifs gouvernementaux sur les secteurs d'activité qui ne bénéficiaient pas encore d'aides suffisantes. C'est vraiment la flèche qui manquait à notre arc et c'est très bien. Nous avons largement diffusé la plaquette d'information sur les modalités d'octroi de cette nouvelle aide régionale.

Sur la reprise effective de l'activité, avez-vous des premiers éléments ?

La reprise est très contrastée. Pour de multiples raisons, certains redémarrent, d'autres ont davantage de mal. Aujourd'hui, je reste néanmoins assez confiant. Il faudra surtout être très attentif à l'évolution de la situation en 2021. Nous devons nous méfier de l'effet tsunami. La vague est montée, elle se déplace. Personne n'est submergé, mais la menace est là.

L'État, la Région, le Département, les EPCI, les entreprises… Tout le monde doit se mettre autour de la table pour travailler ensemble. C'est comme cela que nous pourrons enfin sortir de cette crise. Voilà le message que je lance, le même que la présidence nationale de notre mouvement.

Les adhérents sont globalement positifs. La confiance est revenue dans certaines entreprises et cette confiance va entraîner les autres. L'export, par exemple, est assez vite reparti. Les entreprises qui exportent vont ainsi pouvoir lisser les effets de la crise. Ces signaux positifs devraient avoir un effet d'entraînement sur les autres entreprises.

Durant le confinement, beaucoup d'entreprises ont eu recours au télétravail. Pensez-vous que ce dernier va continuer à se développer ?

Les habitudes de travail ont changé, parfois profondément. La crise a modifié les relations entre l'entrepreneur et les salariés. Il va falloir en tenir compte. L'évolution du télétravail, par exemple, va nécessiter une analyse, une évaluation et un vrai dialogue avec les partenaires sociaux. On évalue à cinq millions le nombre de Françaises et de Français qui ont télétravaillé pendant trois mois. Ce n'est pas anodin. Il y a un diagnostic en cours, entrepris par certaines organisations de salariés et patronales. En tous cas, le télétravail intégral ne peut s'envisager sur une longue durée. Rien ne remplace la créativité quand nous travaillons tous ensemble.

Le déménagement du siège du Medef s'est-il bien déroulé ?

Il était initialement prévu du 17 mars. Cette date restera évidemment symbolique pour nous. Finalement, nous avons déménagé à partir du 11 mai et tout s'est effectivement bien passé. Nous attendrons l'année prochaine pour fêter dignement cet emménagement.

Le Département vient de lancer sa marque. Avez-vous participé à son élaboration ?

Absolument, le Département nous a sollicité pour proposer à nos adhérents de participer aux “Attractive Labs” mis en place dans tous les territoires. Un panel d'entrepreneurs seine-et-marnais a ainsi contribué de manière très dynamique à ces travaux.

C'est une très belle idée à laquelle nous nous associons totalement. Nous allons mettre les moyens du Medef Seine-et-Marne à disposition pour relayer cette image. Je suis enchanté par cette initiative.

Je vais être très fier d'arborer cette marque dans les réunions régionales et nationales du Medef. Elle nous donne de la force et de la puissance en termes d'attractivité. Comme dit la communication, ce n'est pas un département agricole, ce n'est pas un département urbain. C'est un département différent, un ensemble cohérent qui génère une capacité d'accueil très intéressante et une belle qualité de vie.




Jean-Paul VIART
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer