Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Jean-Marc Sereni : « La formation est une priorité absolue »

le - - Actualité - Grand témoin

Jean-Marc Sereni : « La formation est une priorité absolue »
© MSM

Jean-Marc Sereni, président du Medef 77, donne son éclairage local sur la brûlante question de l'élection présidentielle. Pour lui, l'industrie et la formation font partie des clés de la relance de l'activité économique du département.

Êtes-vous inquiet face à l'incertitude qui plane autour du résultat de la Présidentielle et de son impact pour les entreprises ?

Depuis le début de l'année, je constate des signaux – encore fragiles – de reprise des activités économiques sur le territoire. Or, cette dynamique pourrait être balayée d'un revers de main en fonction du résultat de l'élection présidentielle. C'est le scénario qu'il faut impérativement éviter. Oui, je suis très inquiet et je m'étonne de voir qu'il est encore possible de croire que les richesses tombent du ciel ! Les indicateurs économiques le disent : nous ne produisons pas assez de richesses en France. Or, il faut bien produire pour permettre à chacun de trouver un emploi et de se réaliser dans son travail. La France a besoin de renouer avec un modèle économique centré sur l'homme et respectueux de l'environnement et pour cela, elle a besoin des entrepreneurs.

Pensez-vous que l'image de l'entreprise et de l'entrepreneur doit changer ?

Je rappelle que 88 % des Français considèrent le dirigeant de PME comme l'acteur le plus utile à la société, et 62 % citent le P.-D.G. de grande entreprise (source : Ifop). Donc, la question n'est pas tant celle de l'image, qui est galvaudée, que celle de la juste connaissance de ce que sont réellement aujourd'hui l'économie et l'entreprise. C'est toute une pédagogie qu'il faut redévelopper, comme le fait le Medef Seine-et-Marne sur le terrain, avec par exemple, les actions ‘‘Ecole-Entreprises'' pour diffuser la culture économique et entrepreneuriale auprès des jeunes, des familles et des partenaires de l'enseignement. Je vous invite à découvrir ces actions lors du prochain Salon départemental des mini-entreprises du 11 mai prochain.

Sur quels points faut-il insister afin de soutenir la reprise de l'activité en Seine-et-Marne ? Vous travaillez notamment sur la formation ?

L'un des leviers de cette croissance est de soutenir le redéploiement industriel sur notre territoire. Le modèle industriel est au cœur d'une vaste transition (transformation numérique, boom de l'économie de services…) qui sera créatrice de richesses et d'emplois. L'objectif national est de ramener l'industrie manufacturière à 15 % du PIB en 2022 et nos entreprises industrielles de Seine-et-Marne peuvent fortement contribuer à cet objectif.

Par ailleurs, la formation est une priorité absolue pour bâtir les compétences de demain notamment parce que 9 jeunes sur 10 se destinent à travailler en entreprise. Le Medef Seine-et-Marne est là encore très engagé auprès de ses partenaires et au travers de ses mandataires tant en formation initiale que continue (CFA Descartes, CFA Industrie, ICAM, IUT, Commissions pédagogiques nationales…).




Quentin CLAUZON
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer