AccueilInventons la Métropole du Grand Paris : trois projets retenus pour le Grand Paris Sud

Inventons la Métropole du Grand Paris : trois projets retenus pour le Grand Paris Sud

Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris, Michel Cadot, préfet de la Région d'Île-de-France, préfet de Paris, et Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris, viennent de dévoiler la liste des lauréats des 51 sites de l'appel à projets « Inventons la Métropole du Grand Paris ».
Inventons la Métropole du Grand Paris : trois projets retenus pour le Grand Paris Sud
© DR - Le projet « Racine carré », à Lieusaint.

Publié le ,

Cette consultation, en termes d'urbanisme et d'aménagement, est la plus importante d'Europe. Elle a permis de sélectionner 51 sites, proposés par les maires de la Métropole du Grand Paris, sur les 153 groupements finalistes auditionnés du 18 septembre au 13 octobre. Francis Chouat, président de Grand Paris Sud, et les élus de l'agglomération étaient présents pour l'annonce des équipes retenues : « Dans le cadre de cet appel à projets, nous sommes fiers de compter trois sites sur le territoire de Grand Paris Sud. C'est une opportunité unique pour l'agglomération de bénéficier de projets d'aménagement innovants. Nous sommes attachés à ce lien fort entre la grande couronne et la métropole du Grand Paris, un lien par le projet et la coopération. » L'un des trois projets est seine-et-marnais, les deux autres essonniens.

Du nouveau au Carré Sénart, à Lieusaint

Le projet seine-et-marnais, « Racines carré », initié par l'EPA Sénart, consiste en un programme de bureaux reconvertibles et éco-responsables, associés à des espaces à usage commercial et un « Living Lab virtuel », lieu d'expérimentation à destination d'un public amateur, étudiant ou professionnel spécialisé dans l'innovation digitale. L'ambition est de créer un lieu de travail (bureaux avec espaces de coworking), de rencontre (restaurant d'entreprise Mamie Cocotte, épicerie Fermes de Gally, cafés ouverts au public) et d'activités innovantes (services de mobilité et fab lab sur les usages numériques), tourné vers la nature (bureaux biophiles, terrasses végétalisées, espaces verts). Le projet porte notamment des innovations de développement de la lumière connectée (LiFi). La composition architecturale propose des bâtiments tout en bois implantés librement pour optimiser l'ensoleillement.

Les deux projets essonniens

L'extension de Genopole à Evry/Corbeil-Essonnes et la réhabilitation de la tour H à Courcouronnes comptent également parmi les lauréats d'Inventons la Métropole du Grand Paris. À Evry, le projet « Vita Vitae » est un ensemble de bureaux et de laboratoires qui vise à accompagner le parcours immobilier des entreprises et des start-up biotechnologiques. Fruit d'un partenariat avec la SEM et le GIP Genopole, il permettra d'accompagner le développement des entreprises génopolitaines. Les 15 500 m2 du projet ont été pensés pour être flexibles et évolutifs afin de répondre au mieux à la demande spécifique et s'adapter aux particularités souhaitées par chaque occupant.

De son côté, la tour H de Courcouronnes, bâtiment emblématique de l'ancien hôpital Louise-Michel, construite par l'architecte Adrien Fainsilber, s'inscrit au cœur de la zone d'aménagement concerté du quartier de Canal-Europe. Le projet retenu prévoit un ensemble immobilier de 13 400 m2, avec une programmation mixte au sein de la tour : le cœur du projet est porté par l'ENSIIE. Il est constitué d'une école du numérique et d'un cluster axé sur l'autonomie des personnes dépendantes.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?