Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Intérim : L'agence Aquila RH de Bussy-Saint-Martin n'a pas chômé

le - - Économie - Vie des entreprises

Intérim : L'agence Aquila RH de Bussy-Saint-Martin n'a pas chômé
@ DR

Si l'emploi intérimaire a pu souffrir du confinement, cette franchise de Marne-la-Vallée a étonnamment bien résisté, comme l'explique sa gérante.

La Région Île-de-France, a vu son nombre d'intérimaires baisser de 32,9 % au premier trimestre 2020, selon un bilan de la Dares. Mais pour l'agence Aquila RH de Bussy-Saint-Martin, le constat durant le confinement a été tout autre. « Nous avons eu la chance de pouvoir maintenir une bonne activité, même si nous avons fonctionné avec la moitié de nos effectifs », explique Céline de Oliveira Marinho, gérante de cette agence.

Les secteurs les plus en demande ? L'industrie, notamment pharmaceutique, le secteur des ordures ménagères, et la logistique. « Un client qui fabrique du gel hydroalcoolique, assez logiquement, a dû recruter. Un autre qui travaille le traitement des déchets a doublé son chiffre d'affaires », détaille Céline de Oliveira Marinho. D'autres secteurs d'activités, qui ne sont pas en lien avec les besoins liés à crise du Covid-19 ou les produits de premières nécessité, ont également fait appel à des travailleurs intérimaires, à l'instar de fabriquants de rouleaux destinés à l'industrie. « Cette période a permis à certaines entreprises de rattraper le retard accumulé sur les commandes ou bien de constituer des stocks ».

L'état d'esprit des entreprises face à l'annonce du confinement a également joué, selon la gérante d'Aquila RH. « Les clients qui sont restés ouverts n'ont pas été déstabilisés par l'annonce du confinement. Ce sont des industries anciennes et familiales, pour qui il n'était pas nécessaire de fermer tant que les autorités ne l'imposaient pas ». Le secteur tertiaire (plus particulièrement la bureautique et la comptabilité) a également continué de faire appel à l'agence seine-et-marnaise.

L'activité est « vraiment repartie depuis trois semaines », constate Céline de Oliveira Marinho. « Pour certains secteurs, nous tournons à plein régime alors que nous pourrions être au ralenti, les raisons sont difficiles à évaluer. Il faut aussi prendre en compte le remplacement des salariés qui étaient contraints de garder leurs enfants ou de rester chez eux parce que repérés comme personnes à risque ».

Pour les CDI et les CDD, les demandes ont été quasiment nulles jusqu'ici (la mi-juin). « Probablement parce que le télétravail ne facilite pas l'intégration des salariés et parce que les vacances d'été mettent en attente les recrutements », suggère la gérante d'Aquila RH, tempérant les discours catastrophistes. Pour ce qui concerne la période à venir, les entreprises fermées ou tournant au ralenti du fait des mesures sanitaires devraient également faire appel aux services des agences d'intérim et générer une demande supplémentaire. Les postes à pourvoir sont découvrir sur www.aquila-rh.com.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer