Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Inondations : le Grand Paris s'engage auprès des agriculteurs

le - - Territoires - Infos région

Inondations : le Grand Paris s'engage auprès des agriculteurs
@ DR

L'intercommunalité a signé une charte d'engagement en faveur des zones d'expansion de crues du bassin Seine-Normandie.

Les représentants de la Métropoles du Grand Paris, de la Driaaf, et des Chambre d'agriculture des bassins en amont de Paris (Île-de-France, Grand Est, Centre-Val de Loire et Bourgogne-Franche-Comté) se sont réunis lors du Salon international de l'agriculture pour signer ce document.

S'agissant de la partie financière de la charte, les signataires ont prévu une indemnisation pour les agriculteurs dont les champs sont inondés lors des crues. En 2018, 13 000 hectares avaient subi les conséquences des crues sur le bassin Seine-Normandie. La métropole du Grand Paris souhaite en effet passer à l'action s'agissant de sa compétence Gemapi (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations), avec un programme pluriannuel d'investissement 2019-2023 de quelque 108 millions d'euros. Parmi les mesures prises, on notera la finalisation des études, les premières acquisitions foncières du projet de casier pilote La Bassée, ou encore la réhabilitation des digues.

La Métropole a d'ores et déjà octroyé à 79 agriculteurs concernés une enveloppe d'un million d'euros. Il s'agit pour Patrick Ollier « de la concrétisation de la solidarité amont-aval et urbain-rural ».
Christophe Hillairet, président de la Chambre d'agriculture de Région Île-de-France, a indiqué que cette charte « marquait le début d'une nouvelle étape permettant de chiffrer les impacts des inondations sur les activités agricoles, à l'image de l'Observatoire agricole des terres inondées, et de développer une batterie d'outils opérationnels pour gérer au mieux les crues sur le Bassin Seine-Normandie ».

Le casier pilote “La Bassée”

Le projet d'aménagement de casiers écrêteurs de crue dits “casiers de La Bassée”, porté techniquement par l'Établissement public territorial de bassin Seine Grands Lacs (EPTB SGL), a vocation à réduire les conséquences des inondations par débordement de la Seine, en aval de la confluence Seine-Yonne, en particulier dans l'agglomération parisienne. L'aménagement de la Bassée doit également restaurer des capacités d'expansion des crues de la Seine, restreintes au fil du temps, et les zones humides associées au fleuve qui sont reconnues au niveau européen pour leur intérêt écologique majeur.

Le projet de casier pilote de “La Bassée” consiste ainsi « à stocker ponctuellement un volume de 10 millions de mètres cubes en réalisant l'un des 10 espaces endigués prévus dans le projet global, pour un gain annoncé de 5 cm sur la ligne d'eau, à Paris ».




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer