Fermer la publicité
Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

Inauguration du premier incubateur de la Green Tech verte

le - - Économie

Inauguration du premier incubateur de la Green Tech verte
© Twitter @préfet77 - Ségolène Royal inaugure l'incubateur de la Green tech verte.

Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, en charge des Relations internationales sur le climat, a inauguré jeudi dernier à Champs-sur-Marne le premier incubateur de la « Green Tech verte » du ministère de l'Environnement.

La ministre de l'Environnement est allée à la rencontre de la cinquantaine de start-up de la transition écologique qui s'installent en Seine-et-Marne, à l'Ecole nationale des ponts et chaussées
 (ENCP) dans la Cité Descartes de Champs-sur-Marne.

Six mois après le lancement de la « Green Tech verte », Ségolène Royal a donné le coup d'envoi du premier incubateur du ministère de l'Environnement. Cet événement était l'occasion d'échanger avec les nombreux entrepreneurs engagés pour la transition écologique et de découvrir les innovations qui pourraient changer notre quotidien.

Après une visite de l'incubateur, la ministre est allée à la rencontre des start-up présentes dans le hall de l'ENCP. Des success stories leur ont été présentées : celle de deux start-up de la Green Tech verte (Enéo, projet biodiversité et Chargemap, projet mobilité), et celle de l'application Sunrise pour gérer son agenda, co-fondée par Pierre Valade.

Ensuite, quatre experts de l'entrepreneuriat ont présenté l'offre de service de cet incubateur de la Green Tech verte, avant que Ségolène Royal ne prononce son discours et signe un contrat d'objectif et de performance de l'ENPC, ainsi que les conventions d'incubation des start-up.

L'incubateur vert

Conçu pour faciliter la transition écologique et énergétique en tirant tout le potentiel d'innovation du numérique par l'émergence de nouveaux usages et service, l'incubateur du ministère de l'Environnement accélérera le développement de jeunes start-up par :

  • un accompagnement financier pour aider à la constitution de fonds propres grâce à la mobilisation du programme d'investissement d'avenir ;
  • un accompagnement général grâce à la mobilisation d'une batterie d'outils : coaching individualisé, speed-dating avec des investisseurs et des grands groupes, une aide à l'utilisation de données... Une attention particulière sera portée sur les femmes entrepreneures ;
  • un soutien du réseau scientifique et technique du ministère de l'Environnement.



Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer