Fermer la publicité
Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

Inauguration du château de Rentilly

le - - Actualité

Inauguration du château de Rentilly

L'inauguration du Château de Rentilly a eu lieu samedi 22 novembre en présence de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la communication, Vincent Eblé, sénateur et président du Département, Jean-Paul Huchon, président du Conseil régional et Michel Chartier, président de la Communauté d'agglomération de Marne et Gondoire.

Depuis sa création en 2006, le Parc culturel de Rentilly, dans lequel le château prend place s’est attelé à faire de la culture l’âme du territoire de Marne et Gondoire en offrant à ses habitants un libre accès à l’art, qu’il soit vivant, plastique ou littéraire, et en suscitant l’envie de culture.

C’est en 2012 que la nécessité d’engager des travaux de restauration et de mise aux normes du château s’est avérée urgente. Compte-tenu de l’ampleur des travaux, il est apparu évident que cette réhabilitation n’aurait de sens qu’en s’inscrivant pleinement en continuité de l’ambitieux projet culturel de Marne et Gondoire. L’idée a donc germé de faire de ce lieu, non seulement un lieu d’exposition pérenne dédié à l’art contemporain mais aussi de lui donner une véritable identité.

Le projet a convaincu le ministère de la Culture qui a décidé d’apporter son soutien au titre de la commande publique. Michel Chartier, président de la Communauté d’agglomération de Marne et Gondoire, a adressé ses remerciements au ministère et aux différents soutiens institutionnels (Région, département, Frac IDF) lors de son discours d’inauguration. Il a exprimé sa conviction que cette réhabilitation constitue un puissant levier pour le développement et le rayonnement du territoire.

L’équipe lauréate de l’appel à projet lancé auprès d’équipes associant artiste et architecte, est composée de l’artiste Xavier Veilhan, des architectes Bona-Lemercier et du scénographe Alexis Bertrand. Poursuivant l’idée de faire disparaître le château dans le parc, cette proposition consiste à habiller l’édifice d’une seconde peau de miroirs, de sorte qu’il fasse le lien entre l’extérieur et l’intérieur. La grande force du projet réside dans cette parfaite intégration du château dans le paysage et dans sa capacité à donner de la valeur au site qui l’entoure. La réhabilitation ne s’arrête pas là, elle permet aussi d’ouvrir au public le sous-sol, vestige de l’ancien château du 16ème siècle qui constitue l’unique partie à valeur patrimoniale.

Le château est aujourd’hui vivant et sa dimension artistique et atypique en fait un lieu d’exposition en pleine cohérence et en pleine continuité avec la politique culturelle de Marne et Gondoire, et un lieu phare pour la diffusion de l'art contemporain à l'échelle de la Seine-et-Marne et de l'Est francilien.




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer