Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Immobilier : la Seine-et-Marne séduit les Parisiens

le - - Territoires - Infos région

Immobilier : la Seine-et-Marne séduit les Parisiens
© DR

Courtier immobilier en ligne, la société Pretto vient de publier une étude sur les départements et les villes les plus prisés par les Parisiens pour acquérir leur résidence principale post-confinement. En grande couronne, les recherches sont en hausse de 25 % et c'est la Seine-et-Marne (+ 31 %) qui arrive en tête. Elle devance les Yvelines (+ 25 %), l'Essonne (+ 24 %) et le Val-d'Oise (+ 22 %). Renforcée par la crise sanitaire, l'attractivité du territoire seine-et-marnais est désormais une réalité.

Entre janvier 2019 et mai 2021, le courtier immobilier digital a analysé plus de 47 000 simulations pour déterminer les villes et les départements les plus recherchés post-confinement. L'étude s'est également intéressée aux possibilités d'acquisition selon les budgets mobilisés. Sous le double effet des confinements et de l'avènement du télétravail, les Parisiens ont décidé de revoir leur projet d'achat immobilier.

Le “77” fait la course en tête

La grande couronne a ses adeptes. Les recherches pour une résidence principale y sont en hausse de 25 %. Comme on l'a vu, c'est la Seine-et-Marne (+ 31 %) qui mène le peloton francilien. Le budget moyen d'acquisition est de 300 000 euros contre 420 000 euros pour un achat à Paris intra-muros. L'apport mobilisé est également inférieur : 28 000 euros contre 50 000 euros. A contrario, cet engouement des Parisiens pour la grande couronne se fait au détriment de la petite couronne, victime d'un désamour. C'est notamment le cas des Hauts-de-Seine et de la Seine-Saint-Denis.

Fontainebleau sur le podium

Pour son étude, Pretto s'est intéressé aux cinq villes en grande couronne ayant le plus gagné en intérêt post-confinement. Le courtier digital a déterminé la surface d'achat possible avec un budget de 300 000 euros et un apport de 28 000 euros. À ce petit jeu, Fontainebleau brille et occupe la 3e place de ce top 5 avec une augmentation de + 126 %. Son prestige historique, son dynamisme culturel et sa proximité avec la forêt, le « poumon vert » de l'Île-de-France, constituent de sérieux atouts pour des Parisiens en quête d'un nouveau point de chute. La ville impériale est devancée par ses voisines yvelinoises Viroflay (2e avec + 142 %) et Rambouillet (1er avec + 175 %). Ce trio est complété par Deuil-la-Barre (4e avec + 84 %), commune du Val-d'Oise, et La Celle-Saint-Cloud (5e avec + 74 %), autre représentante des Yvelines. Là encore, les villes de la petite couronne souffrent de la comparaison. Les recherches pour Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) ont reculé de 34 %. Même chose pour Courbevoie (- 31 %) et Montrouge (- 27 %), toutes deux dans les Hauts-de-Seine. Quant à Aubervilliers (93) et Levallois-Perret (92), elles perdent 26 %.

La capitale a moins la côte

Après le premier confinement du printemps 2020, près du double des Parisiens ont recherché leur résidence principale en régions. Ils étaient 7 % entre janvier 2019 et mars 2020 contre 13 % entre avril 2020 et mai 2021. Parallèlement, la proportion de recherches de logements dans Paris intra-muros a reculé de 11 % et de 5 % en petite couronne. Les Parisiens se sont ainsi détournés de la capitale. Vivre en dehors de l'Île-de-France concentre un fort intérêt (+ 77 % des recherches en moyenne). Autre constat : les Parisiens CSP ++ (revenus supérieurs à 10 000 euros nets par mois et par foyer), préfèrent quitter le territoire francilien. On note ainsi une hausse de 108 % dans cette catégorie de la population.

Bien que moins marquée chez les foyers touchant moins de 3 000 euros nets mensuels, cette hausse reste néanmoins importante (+ 67 %). Conclusion : plus les revenus sont élevés et plus l'envie de quitter Paris est forte. Ce sont les départements proches de l'Île-de-France qui figurent en tête des recherches. Le top 3 est composé de l'Eure (+ 171 %), de l'Ille-et-Vilaine (+ 145 %) et de l'Eure-et-Loir (+ 131 %). Ces territoires devancent les départements du Sud (Pyrénées-Atlantiques, + 122 % et Alpes-Maritimes, + 114 %).

Évreux, championne hors Île-de-France

Pour ce qui est de l'attractivité des villes régionales (dans le cas d'un budget de 260 000 euros et d'un apport de 25 000 euros), le top 5 est largement dominé par Evreux (+ 480 %). La commune de l'Eure a pour avantage de rester proche de Paris. Derrière, on note la présence de Nice (+ 267 %), Anglet (+ 175 %), Biarritz (+ 143 %) et Rennes (+ 139 %).

« Un retour en grâce des villes moyennes » Pierre Chapon, président de Pretto

« Avec les confinements successifs, le télétravail est devenu la norme pour une majorité de Parisiens. Ils ont pris conscience de l'exiguïté de leur appartement et qu'ils pouvaient très bien s'éloigner de leur travail pour bénéficier d'un logement plus grand. Les plus aisés ont compris qu'ils pouvaient avoir une grande maison avec jardin en province pour le même prix que leur appartement. D'autres ont même transformé leur résidence secondaire en résidence principale ou semi-principale. Certains départements ou régions offrent de belles opportunités d'achat, tout en étant bien reliés à la capitale pour revenir rapidement au bureau une ou deux fois par semaine. C'est le cas de la Normandie et de la Bretagne. Parmi les villes, Evreux est très clairement la gagnante : proche de Paris, c'est une ville moyenne avec de belles possibilités d'achat. Les Parisiens lorgnent aussi du côté du littoral et pour certains, on parle de changement de vie. La grande couronne parisienne gagne en attractivité grâce à sa qualité de vie. Ses atouts sont de grands espaces verts et la possibilité d'acheter plus grand, voire d'acquérir une maison. Et en cas de télétravail partiel, il est facile de se rendre à Paris. On constate un retour en grâce des villes moyennes. Le prix du mètre carré y est plus abordable. C'est un vrai point fort. »

Renseignements : www.pretto.fr.




Farid ZOUAOUI

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer