Immobilier : après une année 2017 exceptionnelle, le marché se stabilise

le - - Territoires - Infos région

Immobilier : après une année 2017 exceptionnelle, le marché se stabilise
© DR

Christian Godard, notaire associé à Claye-Souilly, a évoqué les derniers chiffres de l'immobilier régional d'après la base BIEN, lors de l'élection du nouveau président de Chambre Didier Picard.

2 017 aura été l'année de « tous les records » avec quelque 986 000 transactions dans l'ancien en France (845 000 transaction en 2016, soit 17 % d'augmentation). Près de 185 950 transactions ont été réalisées en Île-de-France sur la même période (+ 19 %). La progression est identique pour le 91.
Pour Paris, ce chiffre a atteint 39 000 ventes (+ 17 %), sans égaler le record de 1999, le parc privé ayant diminué. Aussi, dans la capitale les prix ont progressé de 8,6 % et le prix au m² était de 9 040 euros à la fin 2017. « On attend une progression des prix de 9 % avec un prix atteignant 9 300 euros le m² », précise Christian Godard, qui ajoute que ces chiffres exceptionnels seraient dus à des taux d'intérêt « exceptionnellement bas » et une confiance retrouvée.

En Seine-et-Marne, on notera la forte augmentation des volumes, atteignant + 15 % pour les appartements et + 16 % pour les maisons, avec des prix stables. « Dans le département, le marché est sain, il n'y a pas de tension », souligne Christian Godard.

S'agissant de la période décembre 2017-février 2018, en termes de volumes, en Île-de-France, 41 260 logements anciens ont été vendus, soit une progression de 3 %. Paris affiche une baisse (- 3 %),
au contraire de la petite couronne (+ 7 %). « Cela peut s'expliquer par un glissement du marché parisien vers celui de la petite couronne », estime Christian Godard. En grande couronne, le chiffre est aussi à la hausse (+ 4 %). « Ces premières données marquent un tassement de l'activité en Île-de-France, qui reste tout de même à un niveau élevé », poursuit Christian Godard.

En Seine-et-Marne, les volumes sont importants mais les prix restent stables pour les appartements (+ 0,1 %) et les maisons (+ 2,1 %).

Des prix stabilisés

Les prix devraient « afficher une relative stabilité en 2018 », selon le spécialiste. Dans le 77, le prix de vente médian des maisons anciennes devrait passer de 234 500 euros (décembre 2017-février 2018) à 234 000 euros (avril à juin 2018). « En termes de prix par cantons, on trouve des différences selon la localité », souligne Christian Godard. Le prix médian des appartements oscille entre 1 850 et 3 640 euros (3 640 euros au Val d'Europe, 2 850 euros à Chelles, 2 340 euros à Melun, 2 390 euros à Meaux, 1 850 euros à Montereau-Fault-Yonne).

S'agissant des dernières données de l'indice Insee (prix de vente au m² d'appartement-type), en grande couronne, le prix atteint 2 970 euros, la Seine-et-Marne est à 2 600 euros. « La Seine-et-Marne est l'un des départements les moins élevés en termes de prix », constate Christophe Godard. Pour les maisons, les écarts sont importants en fonction des secteurs, avec des prix allant de 160 000 euros à 390 000 (301 500 euros à Chelles, 264 000 euros à Melun, 235 000 à Meaux, 186 000 à Montereau, 160 000 à Provins).

Les volumes sont toutefois en baisse, pour le dernier trimestre en Seine-et-Marne (décembre 2017-février 2018), les chiffres sont de 2 580 (appartements) et de 3 260 (maisons).

Pour l'avenir, Christian Godard emet des réserves, évoquant un manque de stabilité au plan juridique et fiscal (projet d'augmentation des droits de mutation à titre onéreux, arrivée de l'impôt sur la fortune immobilière). « Si pour l'instant tout va bien, nous devons garder la tête sur les épaules », a-t-il conclu.




Quentin CLAUZON
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide