AccueilInfos régionImmobilier : 2017 a été une année exceptionnelle

Immobilier : 2017 a été une année exceptionnelle

Au 3e trimestre, les prix des logements affichent de nouvelles hausses en Île-de-France. Selon la récente étude des Notaires de Paris – Île-de-France, « les volumes de ventes dépassent largement les niveaux de la « période haute » de 1999-2007 ». La Grande Couronne s'inscrit parfaitement dans cette dynamique.
Immobilier : 2017 a été une année exceptionnelle

TerritoiresInfos région Publié le ,

Pour les neuf premiers mois de 2017, l'Île-de-France enregistre plus de ventes de logements (neuf et ancien confondus) que pour chacune des années 2012, 2013 ou 2014. Dans l'ancien, les ventes de janvier à septembre 2017 ont progressé de 21 % par rapport à la même période en 2016.

Comme le confirment les notaires, « les ressorts du marché ne changent pas. Le niveau des taux d'intérêt reste très faible et le désir d'acheter toujours fort. Dans le neuf, le dispositif « Pinel » et le PTZ motivent les acquéreurs. La tendance haussière des prix, l'embellie économique et le bas niveau des taux incitent également à la concrétisation des projets ».

L'analyse de la Base BIEN des Notaires Paris – Île-de-France souligne néanmoins que la croissance des ventes tend à ralentir. Les premiers résultats sur l'activité immobilière d'octobre confirment ces deux tendances : une très bonne tenue de l'activité avec néanmoins des progressions désormais plus réduites.

Du 2e au 3e trimestre 2017, les prix ont donc continué d'augmenter sur tous les marchés franciliens. Celui des appartements en Grande Couronne est le plus dynamique de la région. Avec une progression du volume de ventes de 19 % en un an et de 23 % comparé à la période 1999-2007, le nombre d'appartements vendus au 3e trimestre 2017 atteint un record historique pour les quatre départements.

La hausse annuelle du prix des appartements, en revanche, décroît à mesure que l'on s'éloigne du cœur de l'agglomération.
D'après les indicateurs avancés issus des avant-contrats, les prix des appartements devraient légèrement fléchir dans les prochains mois (de l'ordre de -2 % d'octobre 2017 à janvier* 2018 sur l'ensemble de la Grande Couronne).

Sur ce marché, les ventes de maisons ont moins progressé que les ventes d'appartements : +16 % par rapport au 3e trimestre 2016. Néanmoins, les transactions de maisons ont atteint, elles aussi, un volume historique au 3e trimestre 2017 sur l'ensemble du secteur et de la période étudiée (1991-2017).

En un an, le prix de vente des maisons a augmenté de 2,4 % sur l'ensemble de la Grande Couronne, soit une évolution comparable à celle des appartements. En revanche, contrairement à ces derniers, les prix des maisons devraient se maintenir au cours des prochains mois.

* Janvier correspond à la période allant de novembre à janvier.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?