AccueilTerritoiresInfos régionÎle-de-France : création d'une première agence régionale de la biodiversité

Île-de-France : création d'une première agence régionale de la biodiversité

Territoire le plus peuplé et le plus urbanisé de France, l'Île-de-France compte également un patrimoine naturel riche mais fragile. Pour le protéger, la Région a créé, dernièrement, l'Agence régionale de la biodiversité.
Île-de-France : création d'une première agence régionale de la biodiversité

TerritoiresInfos région Publié le ,

La Région Île-de-France a adopté, fin novembre, une convention de partenariat avec l'Agence française de la biodiversité et l'IAU-IdF et le soutien de l'État et de l'Agence de l'eau Seine-Normandie.

Cette convention est l'acte de naissance de la nouvelle agence régionale qui contribuera, au-delà du territoire francilien, aux stratégies nationales et européennes pour la biodiversité. C'est la première de France.

Missions et objectifs de l'agence

L'ARB-Île-de-France poursuit quatre objectifs :

- développer la connaissance dans ce domaine,

- accompagner les politiques régionales,

- former les acteurs franciliens,

- sensibiliser sur les enjeux.

La nouvelle agence bénéficiera du soutien financier de la Région, de l'AFB, de l'État et de l'Agence de l'eau Seine-Normandie. Sa gouvernance est assurée par un directoire de 19 membres et par un comité de partenaires qui réunit l'ensemble des acteurs de la biodiversité en Île-de-France : associations, représentants des départements et des intercommunalités, gestionnaires des aires protégées, organismes de recherche, entreprises…

L'ARB-IdF pourra ainsi mieux coordonner les projets à l'échelle de la région, et contribuer, avec le réseau des autres agences régionales de biodiversité à rétablir le lien entre la société, l'homme et l'ensemble du vivant.

La biodiversité francilienne en chiffres

Pas moins de 10 000 espèces animales, dont 200 protégées, sont recensées en Île-de-France. Plus de 330 espèces végétales bénéficient d'un arrêté régional de protection. Récemment, des chercheurs de l'Institut Max Planck ont également mis en évidence la présence de 5 782 micro-organismes différents dans les caniveaux parisiens.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?