AccueilVie des entreprisesHausse du nombre d'offres d'emplois en ligne pour l'hôtellerie/restauration/alimentation

Hausse du nombre d'offres d'emplois en ligne pour l'hôtellerie/restauration/alimentation

La Dares (délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle) publie chaque semaine les chiffres relatifs au marché du travail durant la crise sanitaire.
Hausse du nombre d'offres d'emplois en ligne pour l'hôtellerie/restauration/alimentation
@ DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Sur un panel d'une quinzaine de sites suivis par la Dares, le nombre d'offres d'emploi en ligne publiées du 1er au 7 juin se situe à 86 % du niveau pré-confinement (contre 78% la semaine précédente). Si le nombre d'offres est resté stable par rapport à la semaine précédente dans la plupart des métiers, il augmente en revanche fortement dans les professions de l'agriculture et surtout dans celles de l'hôtellerie, restauration et alimentation. Enfin, sur l'ensemble des offres en ligne, la part des contrats à durée déterminée (CDD) et des missions d'intérim augmente cette semaine, pour atteindre 40% (contre 33% la semaine précédente).

En moyenne entre le 24 et le 30 mai, les demandes d'inscription hebdomadaires à Pôle emploi diminuent par rapport à la semaine similaire de 2019

Au cours de la semaine du dimanche 24 mai au samedi au 30 mai, on comptabilise 64 100 demandes d'inscription de demandeurs d'emploi, en diminution de 9,9% par rapport à la même semaine de l'année précédente (estimation sur la base de données provisoires, figure 10). La baisse est moins forte que les semaines précédentes, en raison notamment de la présence d'un jour férié et d'un pont en 2019. Sur les quatre dernières semaines, le nombre de demandes d'inscription recule également par rapport aux mêmes semaines de 2019 (-25,5%, données provisoires). Ce repli est notamment lié à la baisse des inscriptions ayant pour motif une première entrée ou un retour sur le marché du travail. Il provient également du faible nombre de sorties observé durant le confinement et qui se répercute en tant que moindres réinscriptions les semaines suivantes.

Début juin, le nombre de procédures de restructuration reste supérieur à celui de début mars

Toutefois, durant la première semaine de juin, 14 plans de sauvegarde de l'emploi (PSE) ont été initiés, contre 15 la semaine précédente et 11 début mars (figure9). Le nombre de suppressions de postes envisagées dans ce cadre continue d'augmenter. Il a progressé de 66% en une semaine et a presque quadruplé par rapport à son niveau de début mars. En outre, depuis début mars, 1055 « petits » licenciements collectifs ont été initiés. Ces procédures concernent dans près de neuf cas sur dix des licenciements de moins de 10 salariés. Les secteurs les plus concernés sont ceux de la construction (22%), du commerce et de la réparation d'automobile (19%), de l'industrie manufacturière (15%), ainsi que de l'hébergement et de la restauration (12%).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?