AccueilActualitéSociétéGrippe aviaire : vigilance accrue
Santé

Grippe aviaire : vigilance accrue

Depuis fin septembre, trois foyers de grippe aviaire (influenza aviaire) ont été détectés en Seine-et-Marne en lien avec des oiseaux sauvages. Des milliers de volailles ont déjà été abattues.
La grippe aviaire sévit actuellement en Seine-et-Marne, obligeant la préfecture à prendre des mesures préventives.
© DR - La grippe aviaire sévit actuellement en Seine-et-Marne, obligeant la préfecture à prendre des mesures préventives.

ActualitéSociété Publié le ,

Depuis fin septembre, trois foyers de grippe aviaire (influenza aviaire) ont été détectés en Seine-et-Marne en lien avec des oiseaux sauvages. Des milliers de volailles ont déjà été abattues.

Face à cette situation inquiétante, la préfecture de Seine-et-Marne, via la direction départementale de la protection des populations (DDPP), a réagi en prenant un arrêté qui définit des périmètres concentriques de protection et de surveillance pouvant aller jusqu’à 20 kilomètres. Au total, 175 communes sont concernées par ces périmètres.

Désormais, les particuliers et les professionnels, résidant dans ces communes, doivent enfermer leurs volatiles (volailles, oiseaux d’ornement et de compagnie) et les déclarer en mairie. Même obligation pour les riverains des zones humides des bords de Seine où les oiseaux migrateurs viennent s’alimenter.

7 000 faisans abattus

Le but de cette mesure est d’éviter tout contact avec ces animaux sauvages, car le risque de contamination est réel. En effet, même si elle n’est pas transmissible à l’homme, l’influenza aviaire est une maladie très contagieuse. Il faut donc tout mettre en œuvre pour empêcher une cinquième vague d’épizootie, une épidémie qui sévit en France depuis 2015. La dernière, survenue cette année, a vu l’abattage record de plus de 16 millions de volailles avec les conséquences économiques que l’on peut imaginer pour les éleveurs. Au 20 octobre, 27 foyers de grippeaviaire étaient recensés dans 12 départements dans les élevages professionnels et 32 chez les non-professionnels (basses-cours).

En Seine-et-Marne, les cas détectés l’ont été à Favières (25 septembre), Villeneuve-le-Comte(11 octobre),Fontenailles (21 octobre) et à Ussy-sur-Marne (26 octobre), occasionnant, à chaque fois, un abattage préventif (7 000 faisans notamment). A noter que depuis le 28 octobre, les chasseurs seine-et-marnais ne sont plus autorisés à chasser le gibier d’eau ou à plumes et il leur est demandés de ramasser les cadavres d’oiseaux. Les éleveurs professionnels ont pris aussi des mesures comme la limitation des visites extérieures et la désinfection de leurs parkings.

Partager :
Articles similaires
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 05 novembre 2022

Journal du05 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?