AccueilÉconomieVie des entreprisesGrandpuits : le projet de reconversion fait débat
Énergie

Grandpuits : le projet de reconversion fait débat

Dans un avis publié le 23 décembre, la Mission régionale d’autorité environnementale Île-de-France demande à TotalEnergies de revoir sa copie concernant l’usine de Grandpuits.
Le projet de reconversion de la raffinerie de Grandpuits suscite des interrogations de la part de la Mission régionale d’autorité environnementale.
© TotalEnergies - Le projet de reconversion de la raffinerie de Grandpuits suscite des interrogations de la part de la Mission régionale d’autorité environnementale.

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Le projet de reconversion de l’ancienne raffinerie de Grandpuits-Bailly-Carrois, souhaité par le géant pétrolier français TotalEnergies, se concrétisera-t-il en 2025 ? Ce projet prévoit la transformation de l’usine en bioraffinerie, ainsi que la mise en place d’une centrale photovoltaïque de 25 hectares (opérationnelle depuis octobre dernier), d’une unité de production d’hydrogène (en vue de produire du carburant d’avion “durable“, le sustainable aviation fuel) et d’un site de fabrication de plastique biodégradableet recyclable.

Mais pour la Mission régionale d’autorité environnementale (Mrae) Île-de-France, ce projet pourrait avoir des conséquences néfastes sur l’environnement et la population. C’est ce qu’il ressort de son avis rendu public le 23 décembre à l’issue d’une visite du site de Grandpuits. L’autorité environnementale francilienne s’inquiète des éventuels rejets de polluants dans la Seine et des effets sur les habitants liés, notamment, à l’émission de certaines particules fines (PM 2,5) jugées dangereuses pour la santé.

Un investissement de 500 millions d’euros

Autant de recommandations adressées à la compagnie énergétique française qui envisage d’investir plus de 500 millions d’euros dans ce projet initié en 2020. Actuellement, la production fossile est à l’arrêt depuis 2021, mais l’usine de Grandpuits continue cependant de faire du stockage de produits pétroliers et du dépotage.

Si l’avis de la Mission régionale d’autorité environnementale Île-de-France n’a qu’une valeur consultative, il est cependant très suivi par l’Etat (et aussi par la justice) qui a le pouvoir d’approuver le plan de TotalEnergies. Cet avis recommande ainsi de « réaliser un bilan de l’efficacité des installations de traitement des eaux usées » et de « mettre en place les mesures de correction le cas échéant nécessaires, ainsi qu’un suivi écologique en Seine au regard des rejets prévus ».

La balle est désormais dans le camp de TotalEnergies qui va devoir se justifier et répondre aux interrogations de l’autorité environnementale francilienne.

À lire aussi I www.lemoniteur77.com/la-future-bioraffinerie-de-grandpuits-produira-de-l-hydrogene-116957.html

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 février 2023

Journal du04 février 2023

Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?