AccueilÉconomieVie des entreprisesGrand Paris Sud va accueillir un centre de données géant et vertueux
Environnement

Grand Paris Sud va accueillir un centre de données géant et vertueux

La première pierre de ce futur data center a été posée dans le parc d’activités Léonard de Vinci, à Lisses, dans l’Essonne. Les promoteurs de ce projet vantent ses vertus écologiques.
C’est à Lisses, dans l’Essonne, territoire de Grand Paris Sud, que va être construit le plus centre de données de France avec des ambitions environnementales affirmées.
© DR - C’est à Lisses, dans l’Essonne, territoire de Grand Paris Sud, que va être construit le plus centre de données de France avec des ambitions environnementales affirmées.

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

La communauté d’agglomération Grand Paris Sud s’est mobilisée pour que la construction de ce futur data center, annoncé comme le plus grand de France (48 salles informatiques réparties sur 86 100m2), respecte l’environnement et la biodiversité. Elle a ainsi demandé à la société CloudHQ, porteuse du projet, de pouvoir récupérer gratuitement la chaleur fatale produite par ce bâtiment pour la valoriser en alimentant un réseau de distribution de chaleur prochainement construit sur le territoire. Ce procédé aura l’avantage de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de contribuer ainsi à la transition sociale et écologique. Habitations, entreprises et services publics profiteront de l’eau chaude et du chauffage issus de ce réseau que CloudHQ s’est engagée à financer via une contribution.

Cette opération comprendra aussi 62 000 m² d’espaces verts, ainsi que la plantation de 800 arbres, la rendant ainsi compatible avec les engagements structurants pris par l’agglomération dans le cadre de son Plan climat-air-énergie (PCAET).

Préservation d’espaces naturels

Au total, sur les 110 hectares du parc d’activités Léonard de Vinci, seuls 48 hectares seront voués à l’urbanisation. Cela permettra la préservation et la mise en lumière d’espaces naturels, tels que la lisière du bois classé, ainsi que 12 hectares de parc paysager. Le choix de l’implantation au sud de la ZAC a été privilégié pour garantir une parfaite complémentarité avec les autres bâtiments déjà présents ou à venir.

Sur le plan économique, ce projet va entraîner la création de 90 à 120 emplois locaux hautement qualifiés pendant la phase opérationnelle. Le chantier, qui devrait s’étaler sur huit ans, va générer entre 300 et 400emplois (ouvriers et fournisseurs) avec des effets induits positifs pour l’économie locale et les filières de formation du territoire.

« Ce projet prouve que l’avenir de l’Île-de-France passera par la grande couronne parisienne pour répondre aux questions de souveraineté numérique et sanitaire ou pour la maîtrise publique des ressources naturelles comme l’eau », souligne Michel Bisson, président de la communauté d’agglomération Grand Paris Sud.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

Journal du 07 janvier 2023

Journal du07 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?