AccueilTerritoiresInfos régionGrand Paris Sud soigne ses créateurs d'entreprise

Grand Paris Sud soigne ses créateurs d'entreprise

L'agglomération GPS suit attentivement les néo-entrepreneurs grâce à un dispositif souple et efficace.
Grand Paris Sud soigne ses créateurs d'entreprise
@DR

TerritoiresInfos région Publié le ,

Accueil, diagnostic et orientation sont les maîtres-mots de l'action économique de Grand Paris Sud. « Nous avons une stratégie offensive, confirme Line Magne, maire de Moissy-Cramayel et vice-présidente en charge du développement économique au sein de l'agglomération. Cette stratégie est notamment axée sur la montée en puissance de nos parcs d'activités, la promotion de notre filière industrielle d'excellence, labellisée “Territoire d'industrie”, et le soutien à la formation. »

Le virage a été pris en 2019 avec la création d'une plateforme numérique (creermonentreprise.grandparissud.fr) dédiée aux créateurs ou aux repreneurs d'entreprise. « On a constaté qu'il existait une multitude d'acteurs qui accompagnent ou financent des réseaux professionnels, explique Céline Dabel, cheffe du service Création d'entreprises et équipements économiques à GPS. C'est à la fois une richesse et un frein pour un entrepreneur débutant qui ne comprend pas toujours qui fait quoi. »

Sur ce site, figurent notamment les principales structures, un numéro de téléphone unique (01 64 13 54 13), ainsi qu'un agenda régulièrement actualisé où sont répertoriés tous les événements (conférences, ateliers, concours…). « On peut orienter les créateurs vers un ou deux partenaires adaptés, plutôt que 50 », précise Céline Dabel. « L'agenda est aussi un atout attractif. On fait du sur-mesure. »

Les tremplins d'entreprises, derniers nés

Le but est d'offrir un parcours complet à travers plusieurs formes d'hébergement : pépinières et hôtels d'entreprises, domiciliation commerciale, coworking et tremplins d'entreprises, une nouveauté. Il existe deux tremplins dans l'Essonne et un en Seine-et-Marne, le Sextant à Moissy-Cramayel. Grâce notamment à des tarifs attractifs (200 € HT la location de 16 m2), 13 entreprises ont rejoint ce dispositif très souple (pas de bail, mais une convention de mise à disposition de service, un dépôt de garantie équivalent à deux loyers et un seul mois de préavis).

Au total, 113 sociétés se sont implantées sur les différents sites de l'agglomération, générant 309 emplois, 91 % des entreprises comptent de un à cinq salariés. On y recense diverses activités (conseil RH, BTP, service à la personne, téléphonie, informatique, secrétariat…). Les entrepreneurs peuvent également disposer d'ateliers pour leur matériel.

La crise sanitaire n'a pas brisé cette dynamique. « Durant le confinement, on a télétravaillé pour être au plus près de nos entreprise », témoigne Céline Dabel. « On a eu un rôle centralisateur et on a joué les facilitateurs. »

Michel Bisson (président de Grand Paris Sud) : « paris-villaroche, une opportunité unique ! »

« Paris-Villaroche est un parc stratégique pour Grand Paris Sud. C'est l'une de nos forces, qui contribue à faire de notre agglomération un pôle de développement labellisé “Territoire d'industrie”. Projet partagé avec l'Etat, la Région, le Département et l'agglomération Melun Val de Seine, Paris-Villaroche incarne le potentiel économique industriel et de haute technologie de l'axe Evry-Corbeil-Sénart-Melun en Île-de-France. Son rayonnement national est fort et sa notoriété se développe à l'international. Avec près d'un millier d'hectares à moins d'une heure de Paris, dans un écosystème qui compte déjà des fleurons comme Genopole, Safran Aircraft Engines ou Arianespace, proche du centre d'attractivité majeur du Carré Sénart et en appui de deux villes-préfectures (Melun et Evry-Courcouronnes), Paris-Villaroche représente une opportunité unique. »

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?