AccueilÉconomieVie des entreprisesGrand Paris Sud enquête sur le moral des entrepreneurs

Grand Paris Sud enquête sur le moral des entrepreneurs

Après une première enquête réalisée en mai-juin 2020 auprès de 1 625 sociétés, l'agglomération de Grand Paris Sud a mené une nouvelle opération en octobre dernier.
Grand Paris Sud enquête sur le moral des entrepreneurs
© Adobe Stock

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Évolution de l'activité, impact social de la crise, bilan des aides et des mesures mobilisées, moral et projets du dirigeant… Les entreprises des secteurs les plus impactés et les 100 plus gros employeurs privés du territoire de Grand Paris Sud ont été questionnés peu avant le deuxième confinement. Grand Paris Sud vient de publier les résultats :

Concernant la situation économique :

  • 73 % des entreprises avaient 80 à 100 % de leur effectif sur site ;
  • Près de 40 % ont un niveau d'activité inférieur de 60 % par rapport à l'année N-1 ;
  • 6 % ont dépassé leur CA de 2019 ;
  • 26 % craignent une cessation d'activité : hôtellerie-restauration, événementiel, commerces loisirs ;
  • 18 % ont réinternalisé certains approvisionnements ou tout ou partie de leur sous-traitance ;
  • 44 % sont prêtes à s'associer à Grand Paris Sud pour une démarche de cartographie des approvisionnements sur le territoire ;
  • 53 % ont modifié leur offre et 47 % ont engagé/accéléré leur digitalisation.

Concernant l'emploi et les aides mobilisées :

  • 58 % pensent maintenir les effectifs ;
  • 25 % pensent réduire les effectifs (industrie, hôtellerie-restauration, tourisme) ;
  • 15 % pensent recruter ;
  • 67 % ont bénéficié d'aides : le chômage partiel et le Fonds de solidarité sont les plus sollicités ;
  • 42 % ont bénéficié d'un PGE et 4 % du Fonds Résilience.

S'agissant du moral :

  • 49 % des dirigeants sont combatifs, mais 34 % restent inquiets : manque de visibilité, problèmes de trésorerie, baisse des commandes… ;
  • 37 % ont des projets pour l'avenir.
  • Quant aux 105 entreprises hébergées par les services de l'agglomération, une autre enquête a été effectuée durant le deuxième confinement. En termes de chiffres d'affaires : 78 % des entreprises envisagent une baisse,
  • 44 % évaluent une baisse ≥ 25 % (contre 78 % au premier confinement).

Sur les dispositifs de soutien :

  • 20 % des entreprises ont des salariés en activité partielle (contre 59 % lors du 1er confinement) ;
  • 59 % ont sollicité un ou plusieurs dispositifs.

L'avenir :

  • 39 % ont développé ou prévoient de développer de nouvelles activités ;
  • 63 % pensent que leur activité devrait se poursuivre à court, moyen ou long terme ;
  • Près de 20 % prévoient de réduire ses effectifs, mais le solde création/destruction d'emplois devrait être positif de +5 points
Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?