AccueilÉconomieVie des entreprisesGéothermie : l'accord Engie-Paris Vallée de la marne scellé

Géothermie : l'accord Engie-Paris Vallée de la marne scellé

Pour assurer le déploiement d'une géothermie sur les communes de Champs-sur-Marne et Noisiel, Paul Miguel, président de la Communauté d'agglomération Paris-Vallée de la Marne, et Pierre Hourcade, directeur général d'Engie Réseaux, ont signé une concession de service public à l'Hôtel d'agglomération.
Géothermie : l'accord Engie-Paris Vallée de la marne scellé
© DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

L'Agglomération a lancé dès 2015 une étude pour le développement d'une géothermie profonde sur les communes de Champs-sur-Marne et Noisiel. Cette enquête a confirmé l'intérêt de l'exploitation de ce réseau, notamment dans le cadre du déploiement des futurs projets du territoire :
le Centre aquatique à Champs-sur-Marne, situé au cœur de la Cité Descartes, cluster de la Ville durable ; la densification des zones d'aménagement concerté autour de la route départementale 199, qui traverse Noisiel et Champs-sur-Marne ; et des projets d'aménagement concerté sous la responsabilité d'EpaMarne.

Le Conseil communautaire a choisi de confier à Engie Réseaux la délégation de service public pour la réalisation et l'exploitation de ce réseau de chaleur, pour une durée de 25 ans. Selon l'Agglomération, les investissements nécessaires à la réalisation du projet ont été estimés à environ 37 à 39 millions d'euros HT.

Spécialiste de la géothermie profonde, Engie Réseaux fournit aujourd'hui
25 % de chaleur d'origine géothermique en Île-de-France, exploite 10 réseaux de chaleur géothermique qui alimentent l'équivalent de 60 000 logements.

L'agglomération indique « miser depuis longtemps sur la géothermie ». En effet, deux réseaux de chaleur à base de géothermie ont déjà été réalisés sur le territoire de l'agglomération à Chelles (6 000 équivalents logements) et à Lognes-Torcy (alimenté à plus de 85 % en géothermie, 5 500 équivalents logements).

Aussi, le futur réseau de chaleur à Champs-sur-Marne et Noisiel présente un potentiel de consommations énergétiques important estimé, à environ 96 GWh à l'horizon 2030.

Le déploiement de la géothermie s'intègre pleinement dans la volonté de Paris-Vallée de la Marne d'agir pour la transition énergétique et pour le développement durable, dans le cadre du Plan climat-air-energie territorial (PCAET) en cours d'élaboration.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 08 janvier 2022

Journal du08 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?