AccueilTerritoiresInfos régionFrançois Corre - Aménagement 77 : « Un redémarrage vigoureux et une attractivité intacte »

François Corre - Aménagement 77 : « Un redémarrage vigoureux et une attractivité intacte »

Fondée en 1958, la société d’économie mixte Aménagement 77 est un acteur historique de l’aménagement des territoires en Seine-et-Marne. Son directeur général revient sur le rôle joué par cet opérateur.
François Corre - Aménagement 77 : « Un redémarrage vigoureux et une attractivité intacte »
© DR - François Corre - Aménagement 77

TerritoiresInfos région Publié le , Propos recueillis par Farid Zouaoui

En quoi consiste votre activité ?

S’il fallait résumer d’une phrase, je dirais que nous sommes un opérateur de développement immobilier et d’équipements publics au service des territoires de Seine-et-Marne. Nos actions visent à aménager de nouveaux espaces, construire des projets immobiliers et des équipements, conseiller les collectivités et, plus récemment, investir dans des ensembles immobiliers utiles aux territoires.

Aménagement 77 est une société d’économie mixte. En quoi vous différenciez-vous d’une structure privée ?

Essentiellement sur nos objectifs finaux et notre mode de gouvernance. Nos actionnaires ne nous fixent pas d’objectif de bénéfices ou de versement de dividendes. On nous demande surtout de répondre aux besoins territoriaux, tout en subvenant à nos propres besoins économiques. C’est d’ailleurs ce que nous faisons, puisque nos résultats sont intégralement générés par nos activités. L’autre différence concerne notre gouvernance. Plus de la moitié de nos administrateurs est composée d’élus locaux, ce qui place notre action au cœur des préoccupations quotidiennes des territoires.

Quelles sont les tendances qui se dégagent cette année en matière d’immobilier d’entreprise ?

Le principal enseignement est le fort dynamisme de la reprise. Si certains territoires avaient davantage souffert des effets induits par la crise sanitaire, nous ressentons un redémarrage vigoureux et révélateur d’une attractivité intacte de la Seine-et-Marne. Chaque composante de l’immobilier d’entreprise a résisté plus ou moins fortement aux conséquences la crise. De nombreux dirigeants nous font part de leur optimisme. Nous accompagnons d’ailleurs le développement immobilier de quelques-uns et leurs dynamiques sont parfois assez spectaculaires.


© DR

Comment cet accompagnement se traduit-il ?

Il peut s’agir d’une sollicitation émanant des collectivités, d’un de nos partenaires immobiliers ou d’une entreprise. Nous qualifions la demande en tentant de construire un projet qui dépasse la réponse stricto sensu au besoin immobilier des entreprises. Notre objectif est d’inscrire systématiquement les projets que nous portons dans un cadre territorial cohérent, avec les politiques publiques locales. Le gros atout de notre société, c’est d’ avoir ce regard à 360° sur tous les enjeux locaux d’urbanisme et de développement économique.

Vous défendez une stratégie du “sur-mesure”, basée sur la concertation.
Que cela signifie-t-il ?

Nous nous adaptons en permanence. Nous partons d’un objectif, souvent couplé avec un délai de réalisation ambitieux, et nous commençons par travailler avec les acteurs locaux, dans le respect de leurs prérogatives. Nous croyons fermement en l’idée qu’une forte implication de notre équipe et une bonne dose de pédagogie peuvent permettre de faire converger les volontés des parties prenantes.

Quels ont été les principaux projets menés cette année et quels sont ceux pour 2022 ?

Le temps fort aura été la livraison du chantier de la ZAC du Gué de Launay, à Vaires-sur-Marne, en juillet. Vingt-et-un hectares de reconversion d’un ancien site d’industrie lourde, devenu aujourd’hui un très beau parc d’activités économiques, doté d’atouts environnementaux avec la mise en valeur d’un étang artificiellement créé il y a plusieurs décennies par EDF. Les premières entreprises sont déjà installées et les retours sont unanimement positifs. Pour 2022, nous avons de magnifiques projets immobiliers à destination majoritairement de petites entreprises et pour accueillir certaines pépites spécialisées dans l’économie de la ville durable. Mais tout n’est pas encore bouclé.

Les collectivités locales sont-elles votre partenaire privilégié ?

Les collectivités sont notre raison d’être.Toutes les strates territoriales sont d’ailleurs concernées jusqu’à la Région Île-de-France qui nous fait confiance pour l’opération “XXL” constituée par l’extension et la réhabilitation du lycée Coubertin, à Meaux.

Comment vous positionnez-vous en matière de développement durable ?

Nous essayons de privilégier une politique environnementale “du bon sens”, pas toujours spectaculaire, mais vertueuse en matière d’impact. À titre d’exemple, nous privilégions le “local” à chaque fois que c’est économiquement et techniquement possible. Nous travaillons également beaucoup le réemploi de matériaux. En revanche, sur les innovations technologiques, nous préférons ne pas multiplier les expérimentations pour éviter les effets “gadgets”. Notre équipe étudie l’opportunité d’en installer une ou deux par projet immobilier dans une réflexion qui ne sacrifie jamais la question du confort des futurs usagers.

La reconversion des friches industrielles est-elle une solution d’avenir ?

C’est une solution majeure. Sans pour autant exagérer les opportunités que ce type d’opération permet, il est désormais inconcevable de ne pas s’interroger sur certains bâtiments et leur devenir. C’est un axe fondamental de notre développement pour les années à venir. En 2022, nous devrions être ainsi en capacité d’annoncer la création d’un nouvel outil d’investissement territorial. Sa vocation première sera de travailler à la reconversion de bâtiments vacants, obsolètes ou inadaptés aux besoins actuels des entreprises.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 08 janvier 2022

Journal du08 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?