AccueilÉconomieVie des entreprisesFrance Relance : les Ateliers de l'Île-de-France récompensés

France Relance : les Ateliers de l'Île-de-France récompensés

La PME de Villeparisis, spécialiste de l'usinage, a remporté un appel à projet lancé dans cadre du plan de relance national.
France Relance : les Ateliers de l'Île-de-France récompensés
@ DR - Frédéric Bouche, maire de Villeparisis, Vin Koh Quach, président d'AIF, Rodrigue Kokouendo, député de la 7e circonscript

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

L'expérience et la longévité paient. Fondée en 1958, l'entreprise Les Ateliers d'Île-de-France (AIF), dont le siège et l'usine se trouvent à Villeparisis, va bénéficier du soutien de l'Etat. Le projet présenté par cette PME, pionnière dans le domaine de la conception et de la fabrication d'outils coupants au service des entreprises industrielles, a, en effet, été sélectionné.

Ce projet consiste, à la fois, à investir dans la modernisation et la numérisation des outils de production pour tendre vers “l'industrie 4.0” et à se diversifier par la croissance externe. Une stratégie de développement récompensée via l'appel à projets “soutien aux investissements de la filière aéronautique” mis en œuvre dans le cadre du plan de relance industrie.

Cette aide d'environ 600 000 euros va permettre à AIF de contribuer à la préservation et à la rétention de son savoir-faire industriel. L'entreprise de Villeparisis pourra ainsi pérenniser son activité dans un secteur qui a beaucoup été délocalisé à l'étranger ces dernières années. Elle va aussi se moderniser et accélérer son développement industriel et sa transformation numérique. Cette subvention se traduira par des investissements en recherche et développement pour innover et dans l'outil industriel avec l'acquisition d'affûteuses robotisées de haute technologie.

Les Ateliers d'Île-de-France vont également investir dans la modernisation de leur système d'information et dans le développement du digital avec la mise en place d'un extranet client. La dynamique attendue permettra de créer de nouveaux emplois au terme de la crise sanitaire. Enfin, AIF va pouvoir reprendre les compétences délaissées par les leaders mondiaux des outils coupants et rassembler les indépendants français pour construire un groupe de taille suffisante face aux donneurs d'ordre industriels. Déjà fortement présente dans l'aéronautique, la PME de Villeparisis (qui compte également deux filiales à Cluses en Haute-Savoie et à Coufouleux dans le Tarn) souhaite, en effet, se renforcer dans les secteurs de l'énergie, du transport ferroviaire et de l'industrie pharmaceutique. Son objectif ? Devenir le référent des solutions d'usinage, notamment en se renforçant sur les nouveaux marchés de la réparation d'outils coupants.

Le 16 mars, les dirigeants d'AIF ont reçu la visite de Nicolas Honoré et de Rodrigue Kokouendo, respectivement sous-préfet de l'arrondissement de Meaux et député (LREM) de la 7e circonscription de Seine-et-Marne. Ces deux hôtes de marque en ont profité pour les féliciter.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?