AccueilÉconomieVie des entreprisesFrance Relance : 500 000 euros pour moderniser l’abattoir de Jossigny

France Relance : 500 000 euros pour moderniser l’abattoir de Jossigny

L’entreprise a remporté un appel à projets lancé dans le cadre du plan de relance du gouvernement.
France Relance : 500 000 euros pour moderniser l’abattoir de Jossigny
© DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Cet appel à projets France Relance, doté d’une enveloppe d’environ 1,3 millions d’euros, a permis de financer quatre structures basées en Île-de-France, dont celles de Jossigny et de Meaux. L’abattoir de Jossigny a ainsi bénéficié d’une subvention de 500 000 euros qui contribuera à restructurer totalement cet établissement. Le montant des travaux est, en effet, estimé à 5 millions d’euros.  A terme, les grands bâtiments de stabulations seront gardés et réhabilités (désamiantage, remplacement de la couverture, mise en place de parcs adaptés), tandis qu’un nouveau bâtiment, plus grand, sera construit pour l’abattoir. Ces travaux, qui vont durer 18 mois, se feront par tranche sans impacter l’activité quotidienne.

L’appel à projets du plan France Relance poursuit trois principaux objectifs : améliorer le bien-être animal et les conditions de travail et la santé des salariés; renforcer la compétitivité des filières et participer au maintien de l’emploi au travers de la modernisation des outils d’abattage; former au respect des réglementations sanitaires et environnementales.

C’est dans ce cadre précis que Marc Guillaume, préfet de Paris et de la région d’Île-de-France, et Lionel Beffre, son homologue de Seine-et-Marne, se sont rendus dans les locaux de cette entreprise le 27 octobre. Une visite de terrain durant laquelle ils se sont entretenus avec Faysal Marzouk, le directeur général de l’établissement et découvert son fonctionnement. Cet abattoir de boucherie pratique l’abattage rituel et conventionnel et vend des carcasses de moutons, chèvres et de jeunes bovins. Un atelier de découpe et une boucherie complètent l’entreprise qui traite, chaque jour, trois tonnes de viande, des agneaux et quelques veaux essentiellement (la production peut grimper jusqu’à 20 tonnes lors de la période de fête de l’Aïd).

A l’issue des travaux de rénovation, la nouvelle structure permettra de mettre en place le “click and collect“, afin de faciliter la gestion de la fête de l’Aïd. L’objectif affiché est d’augmenter de 30 % l’activité actuelle de l’abattoir.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?