AccueilTerritoiresInfos régionFin de la grève à la raffinerie de Grandpuits

Fin de la grève à la raffinerie de Grandpuits

Le mouvement de grève, entamé le 4 janvier par les salariés de la raffinerie Total de Grandpuits, s'est achevé le 12 février. Il avait été lancé pour protester contre le projet de reconversion du site d'ici fin 2023.
Fin de la grève à la raffinerie de Grandpuits
wikimedia commons

TerritoiresInfos région Publié le ,

Selon la direction de Total, deux décisions ont permis l'arrêt de cette grève : « l'aboutissement du processus social prévu dans le cadre du projet de reconversion » et « la signature des mesures sociales d'accompagnement pour les employés du site, votées par la majorité des organisations syndicales ». L'entreprise ajoute que des entretiens individuels seront bientôt menés pour permettre à « chaque collaborateur d'exprimer ses souhaits d'évolution professionnelle et de bénéficier d'une solution adaptée ».

Enfin, Total précise que cette reconversion sera réalisée « sans aucun licenciement » (250 postes sur les 400 actuels seront maintenus et 15 emplois seront créés). Départs à la retraite anticipés et mobilités internes vers d'autres sites du groupe compléteront ces adaptations. Quant aux entreprises partenaires intervenant sur la raffinerie, la direction a assuré qu'elle les accompagnera individuellement.

Le projet de reconversion du site de Grandpuits (production de biocarburants et de bioplastiques et exploitation de deux centrales solaires photovoltaïques) va nécessiter un important chantier. L'investissement sera « de plus de 500 millions d'euros », selon Total et permettra de créer « jusqu'à 1 000 emplois » pendant les trois années de travaux.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?