AccueilVie des entreprisesFatouma Diouf nommée présidente du Lions Club de Nangis/Provins/Bray-sur-Seine

Fatouma Diouf nommée présidente du Lions Club de Nangis/Provins/Bray-sur-Seine

La dirigeante de la société de transport Efitrans, basée à Nangis, est la première femme à occuper ce poste depuis la création du club.
Fatouma Diouf nommée présidente du Lions Club de Nangis/Provins/Bray-sur-Seine
© DR - François Grand, secrétaire du Lions Club, et Fatouma Diouf, présidente.

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Le club dédié à l'action concrète au service des problématiques sociales, médicales, éducatives et environnementales de la zone Nangis/Provins/Bray-sur-Seine a nommé dernièrement Fatouma Diouf, dirigeante d'Efitrans, à sa tête. La cheffe d'entreprise s'est déjà engagée à plus d'un titre au niveau local, notamment auprès des FCE 77 (elle a été nommée « FCE de l'année » en 2018 pour son éthique, son ancrage territorial et son engagement auprès des autres) et de la Chambre des métiers et de l'artisanat de Seine-et-Marne. Elle a aussi créé l'association JV77, qui a pour objectif de faciliter l'accès des plus fragiles aux besoins primaires.

« C'est pour moi un honneur et une grande fierté d'être votre humble serviteur, pour insuffler de la convivialité, de l'engagement et surtout la certitude que chacun peut apporter énormément au groupe, tout en s'enrichissant à chaque instant », a déclaré l'ex-secrétaire du club lors de son discours d'intronisation.

« Ce qui est encore plus marquant pour nous après plus de 50 ans de vie du Club, c'est l'honneur et la fierté d'avoir un de nos pères fondateurs parmi nous, qui ouvre avec l'ensemble des membres du club une nouvelle ère qui a commencé avec l'ouverture du club aux femmes, et se poursuit aujourd'hui avec la nomination de la première femme présidente. Pour moi, cela prouve notre enracinement dans nos valeurs humanistes et notre aptitude à nous ouvrir au monde qui change », a indiqué Fatouma Diouf.

La crise a en effet mis en lumière « l'impérieuse nécessité de changer notre paradigme, qui place l'homme en périphérie, au lieu de le mettre au cœur des choix sociétaux ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?