AccueilLoisirs & CultureFarrow & Ball redonne de la couleur aux grilles du château de Fontainebleau

Farrow & Ball redonne de la couleur aux grilles du château de Fontainebleau

Le château de Fontainebleau vient de lancer, avec le soutien de Farrow & Ball, une vaste opération de rénovation des grilles du domaine. Prévu de 2017 à 2021, un programme pluriannuel devrait permettre de rénover les quelque 2 000 m2 de grilles, souvent altérées par la rouille et dont les teintes ne sont pas toujours uniformes. 200 litres de peinture sont apportés « en nature » par la célèbre enseigne britannique, réputée tant pour ses peintures que pour ses papiers peints, et qui possède un showroom à Fontainebleau.
Farrow & Ball redonne de la couleur aux grilles du château de Fontainebleau
© DR

Art de vivreLoisirs & Culture Publié le ,

La plupart des grilles existantes ont été créées sous les règnes de Louis-Philippe et de Napoléon III. Les plus anciennes remontent à la seconde moitié du XVIIème siècle, et les plus récentes, à la fin du XXème siècle. Du Premier Empire jusqu'à la fin des années 1860, les grilles de ferronnerie sont principalement peintes en vert bronze. En référence aux patines appliquées sur les sculptures, cette teinte permet de donner aux grilles l'illusion du bronze, matériau noble par excellence. Sous la IIIème République, le vert-bleuté est appliqué sur les grilles du château, comme il l'est sur les grilles et le mobilier urbain des squares publics parisiens.

Les grilles ont souffert, ces quarante dernières années, de choix de teintes disparates au gré des interventions, les unes tendant vers le bleu, les autres vers le bronze. À la suite d'une minutieuse campagne de diagnostic, documentée par les archives du château, les deux teintes originales ont pu être mises au jour. Pour le vert-bleuté, il a été possible de reproduire, avec une marge d'erreur limitée, la teinte ancienne en se fondant sur les mesures colorimétriques et des prélèvements d'écailles de peinture. Le cas du vert-bronze était plus problématique. Il était en effet impossible de récupérer des écailles de peinture pour les faire contretyper en laboratoire.

Un applicateur a donc été chargé de recomposer « à l'oeil » et in situ la teinte recherchée, grâce à une rampe en fer forgé de l'escalier François Ier qui avait conservé sa teinte d'origine. Après de nombreux essais et contrôles successifs, un prototype a pu être validé. Deux options s'offraient alors au château : maintenir la teinte vert-bleutée la plus récente, qualifiée de teinte « IIIème République » ; ou retenir la teinte vert-bronze qui était en usage tout au long du XIXème siècle, jusqu'au Second Empire.

En accord avec les instances de contrôle scientifique et technique du ministère de la Culture, le vert bronze, spécialement mis au point par Farrow & Ball, a été retenu pour l'ensemble des grilles du domaine. La grille de la place d'Armes, dont la restauration vient de s'achever, est la première à bénéficier de ce programme.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?