Exposition: Le Paradoxe de l'iceberg au Parc culturel de Rentilly

le - - Art de vivre - Loisirs & Culture

Exposition: Le Paradoxe de l'iceberg au Parc culturel de Rentilly
© DR - Christine Deknuydt - Le paradoxe de l'iceberg.

Le frac île-de-france et la Communauté d'agglomération de Marne et Gondoire accueillent le Frac Grand Large – Hauts-de-France jusqu'au au 22 juillet 2018 au château du Parc culturel de Rentilly - Michel Chartier.

L'exposition Le Paradoxe de l'iceberg réunit des oeuvres de la collection du Frac invité qui utilisent des matières brutes soumises à des altérations chimiques ou physiques. Ces matières sont choisies pour leurs propriétés plastiques mais aussi leurs charges énergétiques ou symboliques. Dans l'exposition, les signes et les traces se conjuguent. Celles de la recherche d'un langage plastique en quête de ses propres limites, physique et métaphysique. Les artistes partagent leurs doutes sur ce qui est et ce qui pourrait advenir. De la chimie des éléments aux représentations cosmiques, nombreuses sont les oeuvres de la collection du Frac Grand Large à mêler des tentatives littérales et poétiques pour trouver un envers, creuser la surface et saisir l'insaisissable. La matière n'est jamais celle que l'on croit.

L'exposition s'inspire du travail de Christine Deknuydt (1967-2000). Alors qu'en 2018 le Frac Grand Large reçoit une donation de ses oeuvres, l'organisme choisis de porter un éclairage spécifique sur sa pratique. Durant sa brève carrière, cette artiste originaire du Nord a posé les jalons d'une recherche graphique et picturale particulièrement ramifiée, ouverte aux effets inattendus des mots et des matières. Comme dans un laboratoire de chimie, l'artiste mélange des composants dont elle teste les effets sur des supports récupérés. Parallèlement, elle met en place un vocabulaire de figures ambiguës parfois accompagnées de commentaires lapidaires. Souvent diluées et brouillées par le traitement qui leur est réservé, les formes se répètent inlassablement mais de manière toujours différente. Christine Deknuydt accentue ainsi la porosité entre les sujets, les textes et les textures. L'une de ses aquarelles en lavis bleu éclatant a donné son titre à l'exposition : « Le paradoxe de l'iceberg ».

Elle est constituée de deux lignes de crêtes inversées en miroir. La forme de l'iceberg, qui revient souvent dans son travail, reporte l'attention sur ce qui est caché. En effet, sa partie émergée ne constitue qu'une petite portion, à peine 10% du volume total. Cette forme invite ainsi à considérer d'autres dimensions de l'espace, par-delà le visible. Par ailleurs, l'iceberg évoque aussi le phénomène du réchauffement climatique et la disparition progressive de la banquise. Représenter l'iceberg, ne serait-ce pas alors saisir le temps et les aléas de la transformation ?

Frac Ile-de-france, le château / Parc culturel de Rentilly – Michel Chartier
Domaine de Rentilly, 1 rue de l'étang, Bussy-Saint-Martin
fraciledefrance.com / parcculturelrentilly.fr
Mercredi et samedi 14h30- 17h30
Dimanche 10h30 – 13h, 14h30 – 17h30
Entrée libre



MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide