Fermer la publicit�
Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

ESF crée du lien entre dirigeants

le - - Actualité - Grand témoin

ESF crée  du lien  entre dirigeants
© MSM

Arnaud Audo, expert-comptable et commissaire aux comptes, associé au cabinet Fideliance, a été élu président de l'association Entreprises Sud Francilien (ESF) il y a tout juste un mois. Avec Faustine d'Eboli, directrice d'ESF, il nous présente ce réseau local de dirigeants, doté de 240 entreprises de toutes tailles et issues de tous secteurs.

Comment avez-vous vécu cette élection à la tête d'ESF ?

Arnaud Audo : Cela s'est très bien passé, j'ai dit oui avec grand plaisir, c'est une fierté de représenter une association qui compte 240 chefs d'entreprise. Il s'agit d'une belle association. C'est aussi un défi personnel puisque je dois animer tous les événements et représenter ESF. Le président s'engage à être présent sur toutes les manifestations pendant deux ans, ce qui demande un engagement particulier.

Pourquoi ce réseau a-t-il été créé ?

Faustine d'Eboli : Entreprises Sud Francilien (ESF) est une association qui existe depuis 24 ans. Elle a été créée par des chefs d'entreprise sur le territoire de Sénart, historiquement pour s'entraider en partageant leurs problématiques du quotidien. Le bouche à oreille faisant, l'association s'est développée, les entrepreneurs se retrouvant une fois par mois pour échanger. Lorsque je suis arrivée au sein d'ESF il y a 7 ans, il y avait 70 entreprises adhérentes. L'association compte aujourd'hui 240 membres et deux permanents.
Notre association est fondée sur le partage et la convivialité. Ce n'est pas un club où l'on cherchera à faire du business en premier lieu. Nous partons du principe que les entreprises vont naturellement travailler ensemble, dès lors qu'elles se connaissent bien et se font confiance. Ainsi le business se fait naturellement.

Pour adhérer, il suffit de posséder une entreprise et de s'acquitter d'une cotisation annuelle de 370 euros. Ce montant est le même quelle que soit la taille de la structure.

Arnaud Audo : Je souhaite mettre également l'accent sur la convivialité et la relation entre professionnels. Le but de l'association est de disposer d'un club de mise en relation de chefs d'entreprise leur permettant d'échanger sur les problématiques auxquelles ils sont confrontés au quotidien. Mais effectivement, il ne faut pas adhérer à ESF avec l'idée première d'y faire du business. Nous offrons avant tout une mise en relation et un réseau professionnel.

Faustine d'Eboli : Oui, l'association permet de s'appuyer sur des partenaires de confiance et de proximité. Nul besoin de parcourir la France lorsque de très bons professionnels sont disponibles à deux pas.

Quel est le profil de vos adhérents ?

Arnaud Audo : Tous les adhérents sont chefs d'entreprise, notre réseau présente cet avantage de ne pas être réservé uniquement aux petites structures ou, à l'inverse, aux grandes entités. Cela nous permet de parler à tout le monde. De même, tous les secteurs d'activité sont représentés, de manière relativement égale selon les secteurs.

Faustine d'Eboli : Nous partons du principe que tous les dirigeants rencontrent les mêmes problématiques. Qu'ils aient 0 ou 50 salariés, les chefs d'entreprises se retrouvent seuls dans leur gestion au quotidien. Ce réseau est fait pour permettre la rencontre de toute cette diversité de dirigeants, c'est la véritable richesse de notre réseau.

Nous accueillons également tous les profils de dirigeants, des personnes devenues chef d'entreprise à leur sortie d'étude, jusqu'aux entrepreneurs ayant racheté une entreprise à 45 ans. C'est toute cette richesse humaine dont nos adhérents peuvent bénéficier.

Quel est votre rayon d'action ?

Arnaud Audo : ESF touche tout le Sud-est francilien, soit Sénart, Melun, Fontainebleau et leurs alentours, ainsi que le territoire de Grand Paris Sud, qui dispose de communes en Essonne. Nous ne sommes pas limités en termes de rayonnement.

Vous êtes notamment partenaire de la Maison de l'emploi de Sénart ?

Faustine d'Eboli : Oui, ce partenariat permet d'accompagner nos entrepreneurs en quête de salariés. La Maison de l'emploi de Sénart travaille sur des projets sociaux et économiques sur le territoire de Sénart en faisant le lien entre les acteurs économiques et le public. L'agglomération de Grand Paris Sud nous accompagne également, ainsi que la Chambre de commerce et d'industrie de Seine-et-Marne, la CAMVS (communauté d'agglomération de Melun Val de Seine) et le Medef Seine-et-Marne. Nous avons également créé un rapprochement avec l'AZIV – Amicale de la Zone Industrielle de Vaux le Pénil.

Comment vous différenciez-vous d'autres réseaux de chefs d'entreprises ?

Arnaud Audo : Ce qui fait la valeur de notre association, outre la création de liens durables entre entrepreneurs, ce sont les deux salariées permanentes ainsi qu'un conseil d'administration comprenant pas moins de 20 administrateurs très actifs dans la vie de l'association. Le conseil d'administration se réunit tous les mois pour cela.

Nous disposons ainsi d'une certaine force de frappe, en termes de communication et d'organisation des événements. Cela nous permet de proposer des rendez-vous en constante amélioration et des intervenants de plus en plus qualitatifs.

Faustine d'Eboli : Nous sommes effectivement la seule association territoriale du département à disposer de deux permanents. Aussi, nous arrivons à attirer un nombre conséquent de chefs d'entreprises à chaque rendez-vous.

Comment faite-vous vivre l'association ?

Arnaud Audo : Nous organisons un petit-déjeuner tous les mois, soit 10 dans l'année, avec entre 90 et 100 adhérents présents par événement. Un intervenant vient exposer une problématique particulière qui parle à nos membres, comme la santé, le leadership du dirigeant ou l'optimisme au sein de l'entreprise. Ces thèmes, arrêtés par notre conseil d'administration, ont pour but d'apporter de la compétence aux chefs d'entreprise. Nous avons aussi des événements plus exceptionnels avec les dîners-débats. ESF a notamment accueilli entre autres Edgard Grospiron, Thierry Marx ou encore Luc Ferry. Ces conférences de 2 heures sont l'occasion d'accueillir des experts dans leur domaine de compétence. Nous organisons aussi un Trophée de Golf et un Salon Business une fois par an. Tous les adhérents sont invités à exposer et à présenter leur entreprise aux autres adhérents et aux visiteurs. Il faut également préciser que tous nos événements sont ouverts aux non-adhérents, ce qui donne la possibilité aux membres de participer avec leurs clients. Aussi, nous préconisons deux participations aux événements pour découvrir l'association, après quoi l'adhésion est requise.

Faustine D'Eboli : Nous sommes par ailleurs très à l'écoute des propositions et des demandes de nos adhérents sur les sujets pouvant être traités.

Quels sont vos prochains temps forts ?

Faustine d'Eboli : Le dîner débat qui aura lieu le 15 mai prochain au Résidhome Sénart – animé par Christian Monjou sur le thème du Leadership - puis le Trophée de Golf-Garden Party du 28 juin. Sans oublier le Salon Business que nous organisons en novembre prochain.

Arnaud Audo : En effet, le Salon Business est important pour ESF, puisqu'il s'agit d'une journée business que nous organisons. Chaque adhérent vient faire de la communication sur son entreprise. Le Salon est ouvert aux adhérents et aux extérieurs.

Faustine d'Eboli : L'an passé, nous avons compté plus de 80 exposants, 600 visiteurs et 150 personnes au cocktail. C'est un salon qui prend de l'ampleur.

Comment va évoluer l'association ?

Faustine d'Eboli : Nous envisageons de continuer de développer les entreprises sur la partie essonnienne de Grand Paris Sud, cette agglomération n'ayant que deux ans d'existence.

Par ailleurs, nous envisageons de renforcer nos liens avec la CAMVS (Communauté d'agglomération de Melun Val de Seine). Nous allons également rajeunir la communication à court terme pour continuer à promouvoir cette association. Nous nous attacherons enfin à peaufiner toujours plus la qualité des intervenants et des manifestations.

En tant qu'expert-comptable, que constatez-vous au niveau de l'activité en Seine-et-Marne ?

Arnaud Audo : Dans le bâtiment, nous trouvons que 2017 a été une belle année (ce mouvement a commencé fin 2016) et il en est de même pour l'industrie. Sur tous les dossiers nous voyons, nous constatons du résultat, en tout cas plus qu'en 2015. Toutefois les secteurs du commerce et des loisirs sont assez impactés par le pouvoir d'achat des clients et ne sont pas en croissance. On reste tout de même sur une belle année 2017. En termes de frein, nous constatons que nos clients ont de plus en plus de mal à embaucher ou ne souhaitent plus le faire. Il y a de gros risques au niveau social et de plus en plus de contraintes qui pèsent sur les épaules du dirigeant.

Nous en parlons d'ailleurs régulièrement lors des petits déjeuners, les contraintes des entreprises sont en constante augmentation. Le RGPD (règlement général sur la protection des données), nouvelle mesure qui sera effective le 25 mai, va créer encore des problématiques pour certains d'entre eux.

Faustine d'Eboli : Et justement, les entrepreneurs peuvent, en faisant partie d'un réseau comme ESF, prendre appui sur des professionnels et des experts, sur un problème juridique ou RH par exemple, afin de bénéficier de conseils et de cet accompagnement du quotidien.




Quentin CLAUZON
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer