Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Episeine se déploie pour faire face aux inondations

le - - Territoires - Collectivité

Episeine se déploie pour faire face aux inondations
@ DR

L'Établissement public territorial de bassin (EPTB) Seine Grands Lacs vient de déployer ce dispositif dédié à la prévention contre un risque à ne pas prendre à la légère.

Le risque d'inondation est le premier risque majeur d'origine naturelle en l'Île-de-France. Paradoxalement, il n'existait pas jusqu'à présent de service gratuit d'information et de prévention sur ce risque. C'est désormais chose faite avec le déploiement d'Episeine, créé en 2018 à l'initiative de l'EPTB (Etablissement public territorial de bassin) Seine Grands Lacs. Il se déploie désormais sur tout le territoire de la Seine et de la Marne franciliennes, pour sensibiliser et former le grand public, les collectivités et les entreprises.

La menace serait mal évaluée par les Franciliens

Selon le service Episeine, 38 % des Franciliens pensent encore que l'Île-de-France n'est pas exposée à une crue de grande ampleur et huit personnes sur dix sous-estiment la durée des conséquences d'une crue, selon un sondage Ipsos/EPTB Seine Grands Lacs de décembre 2017.

Un tel phénomène concernerait pourtant directement 850 000 personnes et 55 700 entreprises installées en zone inondable, représentant quelque 600 000 emplois. Il perturberait largement les transports en commun, le réseau de communication, la distribution d'eau potable ou encore d'électricité, le territoire francilien étant aujourd'hui plus vulnérable que par le passé (réseaux enterrés et interdépendants, perte de la mémoire du risque, urbanisation croissante et non adaptée en zone inondable...).

Selon un rapport de l'OCDE, une crue similaire à celle de 1910 entraînerait potentiellement 30 milliards d'euros de dommages directs et 5 millions de sinistrés (soit près d'un Francilien sur deux). Les ouvrages actuels (barrages, lacs-réservoirs, digues, murettes…) jouent un rôle essentiel pour limiter les débordements, mais ils ne sont pas pour autant une « assurance tous risques ». S'ils protègent des crues faibles à moyennes, ils ne pourront suffire à retenir plusieurs milliards de m3 en cas de crue sévère. Selon la Caisse centrale de réassurance, le niveau de sinistralité par inondation sur le bassin est amené à croître de 50% dans les prochaines décennies, si aucune mesure efficace de prévention n'est menée, en complémentarité des ouvrages.

Un service gratuit

Pour parer à toute éventualité, l'EPTB Seine Grands Lacs, en collaboration avec les services de l'Europe, de l'État, et des collectivités locales, a développé Episeine, acronyme d' “Ensemble pour la prévention des inondations sur le bassin de la Seine”. Après une année d'expérimentation, ce dispositif se déploie aujourd'hui sur l'ensemble de l'Île-de-France pour informer, sensibiliser et former gratuitement les différents publics concernés (citoyens, entreprises, services publics, élus locaux, gardiens d'immeuble…).

Son ambition ? Développer une véritable culture du risque inondation sur le territoire francilien, lutter contre les idées reçues, éduquer aux bons comportements à adopter, avant, pendant et après une crue, et encourager la solidarité entre les citoyens. « Oui, il y aura de nouvelles inondations en Île-de-France, il est donc indispensable d'agir tous ensemble », précise Frédéric Molossi, président de l'EPTB Seine Grands Lacs.

Le dispositif Episeine se déploie sous différentes formes :

- Un site internet episeine.fr, sur lequel les visiteurs s'informent sur les inondations et apprennent les bons gestes à adopter en cas de crue. En seulement quelques clics, chacun pourra notamment juger de son exposition personnelle au risque inondation, grâce à une cartographie interactive et géolocalisée.

- Des ressources pédagogiques et des formations gratuites en présentiel ou en e-learning pour accompagner ceux qui souhaitent sensibiliser les populations et préparer leur commune, leur entreprise ou leurs proches à la prochaine inondation (balades urbaines, vidéos, quiz, jeux de société, escape game…).

- Des comptes sociaux dédiés @episeine (Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram), animés tout au long de l'année par de l'information et des campagnes de sensibilisation à relayer facilement.

Du côté des comportements à adopter face à une crue de la Seine et de la Marne, un long chemin reste à parcourir :
selon l'étude menée par l'EPTB et IPSOS en 2017, 65 % des sondés pensent que la première chose à faire est de se mettre à l'abri en hauteur, comme pour les crues rapides qui surviennent dans le Sud de la France. Pourtant, les crues de la Seine et de la Marne sont majoritairement lentes, ce qui contraindrait, en cas de crue importante, de nombreux Franciliens à évacuer leur logement pour une durée indéterminée.

Les bons comportements à adopter en cas de crue

- Se connecter sur Episeine.fr, afin de vérifier en un clic si on se trouve en zone inondable -et se renseigner sur les gestes à adopter pour se préparer à une crue.

- Suivre les consignes officielles pour sa propre sécurité et celles de ses proches.

- Éviter les zones inondées, limiter ses déplacements et ne jamais s'engager à pied ou en voiture dans une voie immergée (risque de chute, pollution de l'eau...).

- Mettre ses biens les plus vulnérables et les objets polluants (médicaments, produits ménagers, appareils électriques...) hors d'eau, en les surélevant, et stationner son véhicule en dehors de la zone inondable.

- Rester vigilant après le pic de crue et respecter les consignes données localement (mairie, préfecture, opérateurs de réseaux...).

- Ne revenir dans son logement qu'avec l'accord des autorités compétentes.

- Être attentif à son entourage et s'entraider en proposant ses services (co-voiturage, hébergement temporaire, don de vêtements...).

- Se préparer à une éventuelle évacuation si les autorités le demandent : réfléchir en amont à une solution de relogement, préparer sa valise avec le minimum indispensable.

- S'abonner d'ores et déjà aux comptes sociaux officiels (préfecture, mairie, Episeine...), pour être alerté en temps réel et éviter d'être victime de fake news ou de les propager.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer