AccueilTerritoiresÉlectrification de la ligne P : la première phase des travaux est terminée
TRANSPORTS

Électrification de la ligne P : la première phase des travaux est terminée

La mise en service du tronçon Gretz-Armainvilliers – Provins – Nogent-sur-Seine est programmée pour le 29 août.
Électrification de la ligne P : la première phase des travaux est terminée
DR

Territoires Publié le ,

Les dernières opérations majeures de la phase 1 de l’électrification de la ligne P (Paris - Nogent-sur-Seine) se sont achevées les 2 et 3 juillet. Il a été procédé à la mise sous tension de la caténaire (longue de 160 kilomètres et d’une puissance de 25 000 volts) et à la mise en service du poste d’aiguillage informatisé (PAI) de Gretz. Désormais, une campagne d’essais va suivre avec des coupures de circulation à prévoir la nuit. La mise en service doit avoir lieu le 29 août, tandis que 16 nouvelles rames électriques (« plus fiables, plus robustes et plus capacitaires », selon la SNCF) seront mises en circulation en novembre prochain. Proposant 50 % de places assises supplémentaires, elles seront équipées deprises USB, de barres de maintien plus ergonomiques et de grands écrans d’information.

Les chiffres de ce projet, débuté fin 2018, donnent la mesure des travaux réalisés sur les 72 km de double voie entre Gretz-Armainvilliers et Nogent-sur-Seine (Aube) et sur les sept kilomètres de voie unique entre Longueville et Provins : 230 km de fil d’alimentation électrique déroulés, près de 160 km de voies ferrées équipée en caténaires, 3 200 poteaux posés, 600 ancrages réalisés et 22 ouvrages d’art modifiés (19 ponts-routes, deux passerelles et un tunnel démoli et remplacé).

La phase 2 de l’électrification de la ligne P va se poursuivre jusqu’à Troyes, permettant aux voyageurs de bénéficier, à terme, d’un service plus qualitatif et plus écologique. Les études sont en cours et les travaux devraient débuter fin 2024. Cette nouvelle étape du projet comprendra l’électrification des 56 km de double voie (Nogent-sur-Seine – Troyes) et les adaptations du gabarit des ouvrages d’art au gabarit d’électrification et des installations de signalisation et de télécommunication.

Le financement est partagé entre l’Etat, les Régions Grand Est et Île-de-France, les Départements de l’Aube et de Seine-et-Marne, Troyes Champagne Métropole, les villes de Troyes, Nogent-sur-Seine et Romilly-sur-Seine, les Communautés de communes du Nogentais et des Portes de Romilly et SNCF Réseau. De son côté, Île-de-France Mobilités finance l’ensemble des moyens de transport de substitution pour acheminer les voyageurs durant les travaux et celui des futures rames, ainsi que les coûts d’exploitation annuels.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 août 2022

Journal du20 août 2022

Journal du 13 août 2022

Journal du13 août 2022

Journal du 06 août 2022

Journal du06 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?