AccueilÉconomieVie des entreprisesDu financement participatif pour le méthaniseur Equimeth

Du financement participatif pour le méthaniseur Equimeth

Ce projet de méthanisation à partir des résidus équins, porté par Cap vert énergie et ses partenaires, doit permettre aux riverains et aux acteurs économiques locaux de prendre pleinement part à la transition énergétique en investissant leur épargne dans Equimeth.
Du financement participatif pour le méthaniseur Equimeth
© DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Situé à l'est de la commune nouvelle de Moret-Loing-et-Orvanne et plus précisément à Ecuelles, le projet Equimeth prendra place sur un terrain de 2,8 hectares du pôle économique des Renardières.

Il a été Initié par la Réserve de Biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais et l'Ecole des Mines Paristech, et projette de mettre en place une filière durable de valorisation de la matière organique du territoire en énergie et amendement pour les cultures.

Déjà soutenu par des collectivités, comme la communauté de communes de Moret Seine et Loing, la Région, et l'Ademe Île-de-France, le Département et le Smictom du Pays de Fontainebleau, le projet Equimeth est développé par Cap Vert Energie, un producteur indépendant d'énergies renouvelables.

Les acteurs locaux ont pleinement intégré ce projet, tels que les agriculteurs, quelques centres équestres locaux, plusieurs industries agroalimentaires, Île-de-France Energies (ex Energies POSIT'IF), opérateur de transition énergétique de la Région Île-de-France qui accompagne et co-finance l'installation.

Cette installation permettra notamment de valoriser annuellement 25 000 tonnes de matières organiques locales :
6 à 8 000 tonnes de matière agricole, 10 à 12 000 tonnes de co-produits de l'industrie agroalimentaire, et 10 à 12 000 tonnes de matières provenant des collectivités. La diversité des gisements issus de sources locales assurera la maîtrise et la durabilité de la filière.

Equimeth injectera sa production de biométhane dans le réseau de gaz existant, qui alimente les communes d'Avon, Thomery, Champagne-sur-Seine, Saint-Mammès, Fontainebleau et des communes déléguées de Moret-sur-Loing, Ecuelles et Veneux-les-Sablons. Elle produira plus de 2 200 000 Nm³
de biométhane chaque année, soit l'équivalent de la consommation annuelle de gaz de plus de 4 000 habitants (un tiers des habitants de Moret-Loing-et-Orvanne).

La mise en place du financement participatif provient de la volonté des actionnaires d'intégrer les riverains et les agriculteurs au sein de ce projet de territoire et de les faire contribuer à son développement.

La collecte, qui sera mise en place en 2019, vise d'abord à permettre aux citoyens d'être les premiers acteurs de leur transition énergétique. Entre autres bénéfices, les porteurs du projet citent la réduction des intrants agricoles par substitution d'engrais verts notables pour 4 000 hectares de culture, une possibilité de développer la mobilité verte (véhicules circulant au GNV), la génération de 10 emplois directs et indirects ou encore la perception de 40 000 euros de taxes locales par la collectivité.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?