AccueilInfos régionDeux CCIT s'unissent pour faire gagner le Sud francilien

Deux CCIT s'unissent pour faire gagner le Sud francilien

C'est une démarche inédite : les CCIT de la Seine-et-Marne et de l'Essonne ont décidé d'unir leurs forces et leurs moyens pour se mettre au service des entreprises et de leurs territoires respectifs qui représentent à eux deux la moitié de l'Île-de-France.
Deux CCIT s'unissent pour faire gagner le Sud francilien

TerritoiresInfos région Publié le ,

Une étude menée en 2016 par les deux Chambres de commerce et d'industrie territoriales (CCIT) de la Seine-et-Marne et de l'Essonne a fait émerger cette union. Cette dernière, qui portait sur le Grand Paris Sud (agglomération de 24 communes), a mis en lumière des problématiques communes aux entreprises du Sud-Est et de l'Est de la région : développement du tourisme, logistique, commerces de proximité, problèmes d'accessibilité ou encore prédominance des filières agro-industrielles et de la mixité urbain/rural.

Une fois ce diagnostic établi, les deux CCIT ont établi un plan d'action partagé avec les différents acteurs publics et privés du territoire. L'objectif est à la fois simple et ambitieux : proposer aux entreprises un appui et une mise en réseau sur les deux départements, deux missions prioritaires des chambres de commerce.

Jean-Robert Jacquemard, président de la CCIT de Seine-et-Marne, et Emmanuel Miller, président de la CCIT d'Essonne ont résumé cette ambition : « décloisonner les actions et les périmètres d'intervention afin de mieux répondre aux besoins et aux enjeux de compétitivité avec pour mots d'ordre proximité, dynamisme et solidarité territoriale ».

Dans les semaines qui viennent, les élus des deux CCIT et leurs équipes vont s'atteler à quatre dossiers prioritaires. Développer la coopération interconsulaire avec la création d'un groupe de travail afin d'anticiper les mutations à venir ; accentuer les efforts sur la formation en expérimentant, en mutualisant, en innovant et en optimisant l'efficacité des dispositifs actuels (Faculté des métiers de l'Essonne, CFA UTEC…) ; échanger les bonnes pratiques sur les thématiques clés pour le développement de l'entreprise : création, financement, développement à l'international, informations économiques… Et enfin renforcer les mutualisations (réponses aux appels d'offres…) pour faire bénéficier aux deux territoires les grandes actions phares menées par les CCIT, telles que Techinnov, Place des Métiers/Cité des Métiers de Seine-et-Marne, réseaux Plato…

Dans les prochaines années, cette stratégie de coopération pourrait être profitable aux entreprises des deux départements et à ce grand territoire du Sud francilien.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?