AccueilTerritoiresInfos régionDéserts médicaux : le sud seine-et-marne propose des formations

Déserts médicaux : le sud seine-et-marne propose des formations

La création d'une première année commune aux études de santé (Paces) et des formations paramédicales viserait à rendre attractif le Sud du département et pallier ainsi la pénurie de généralistes.
Déserts médicaux : le sud seine-et-marne propose des formations

TerritoiresInfos région Publié le ,

Selon les chiffres du Département, la Seine-et-Marne figure parmi les quatre départements métropolitains les moins denses en médecins généralistes. Dans les années à venir, un grand nombre de professionnels de santé - dont près de 30 % des généralistes - vont partir à la retraite. Fort de ce constat, les acteurs du département (communauté d'agglomération Melun Val-de-Seine, communauté d'agglomération de Grand-Paris-Sud, mairie de Fontainebleau, Département de Seine-et-Marne et Université Paris-Est Créteil) souhaitent mettre en place des formations universitaires de santé dans le Sud de la Seine-et-Marne.

La création d'une première année commune aux études de santé (Paces) et des formations paramédicales répondra à une forte demande dans un contexte où l'offre universitaire dans ce domaine est faible. Cette offre reste aujourd'hui essentiellement limitée aux différents instituts de formation aux soins infirmiers (Ifsi). La création de cette première année viserait donc à limiter la fuite des étudiants seine-et-marnais et à rendre attractif ce territoire pour les futurs professionnels de santé. C'est aussi dans cet optique que des formations d'ergothérapie et de kinésithérapie seront implantées prochainement à Fontainebleau.

Des locaux de formation ont déjà été identifiés à Melun, Sénart et Fontainebleau, communes qui offrent d'ores et déjà plusieurs centaines de logements destinés aux étudiants.

Ce dispositif aura vocation à établir des passerelles vers d'autres formations universitaires, d'autres écoles et vers le monde de l'entreprise afin de permettre aux étudiants n'accédant pas à la 2e année de médecine de poursuivre leur parcours universitaire.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?