Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Département : 250 millions d'euros d'investissements prévus au budget

le - - Territoires - Infos région

Département : 250 millions d'euros d'investissements prévus au budget
@ DR

Le débat d'orientation budgétaire s'est tenu à l'occasion de la dernière séance publique du Département. Les investissements auront la part belle du budget 2020 mais la réforme prévue pour 2021 inquiète les élus.

Le débat d'orientation budgétaire est une étape préalable au vote du budget 2020 de la collectivité, qui aura lieu à la fin du mois de décembre et marque une étape importante pour le Département. Les investissements vont s'établir à 250 millions d'euros, un niveau record jamais atteint par la collectivité. Ils sont en hausse de 18 % par rapport à 2019. Le Département se montre fier d'avoir pu dégager des marges de manœuvre financières, citant la réduction de la dette, la maîtrise des dépenses de fonctionnement et le dynamisme des recettes.

En 2020, les investissements concerneront en premier lieu les collèges (93 millions d'euros d'autorisations de programme et 79 millions d'euros de crédits de paiement), les routes (78 millions d'euros d'autorisations de programme et 56 millions d'euros de crédits de paiement) et la politique contractuelle (42 millions d'euros d'autorisations de programme et 33,1 millions d'euros de crédits de paiement). Ces trois secteurs concentreront 70 % des investissements en 2020, à des niveaux supérieurs à 2019.

Le Département met aussi l'accent sur l'éducation et l'aménagement, mais indique soutenir toujours fortement ses autres compétences, obligatoires ou facultatives, à l'instar de celle dévolue au SDIS (la subvention de fonctionnement augmentera d'un million d'euros pour faire face aux recrutements à venir). Près d'un million d'euros sera consacré à l'appel à projets lancé dans le cadre des Jeux olympiques de 2024. Par ailleurs, le budget culture et patrimoine augmente de 38 %, une hausse jugée notable par la collectivité. Le budget réservé à l'environnement augmente lui aussi (plus de 35 % en crédits de paiement), notamment pour mener des actions en faveur de l'amélioration de la qualité de l'eau potable. Enfin, le budget de fonctionnement, limité à une hausse de 1,2 % par le pacte financier signé entre le Département et l'Etat, reste maîtrisé, en dépit d'une légère tension sur les dépenses à caractère social.

La collectivité indique cependant « nourrir de fortes inquiétudes » vis-à-vis du projet de réforme prévue pour 2021. En effet, la perte de la taxe d'habitation serait compensée par une part de la taxe foncière allouée aujourd'hui aux départements. L'État attribuerait alors une part de TVA aux départements, une taxe tributaire de la conjoncture. « Les départements perdraient leur dernier pouvoir de taux, auraient un budget déconnecté du terrain et du dynamisme du territoire », déplore la collectivité.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer