Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Crise sanitaire : France Scellés se diversifie

le - - Économie - Vie des entreprises

Crise sanitaire :  France Scellés se diversifie
@ France Scellées

L'entreprise, basée à Bailly-Romainvilliers, a vu son chiffre d'affaire baisser de 70 % durant le confinement. Sa gérante, Vanessa Delsderriers, explique comment l'entreprise a réussi à garder la tête hors de l'eau grâce à la vente de produits sanitaires.

Comment avez-vous basculé vers la production de masques et de gel ?

Les mesures exceptionnelles de protection liées au confinement du 16 mars dernier ont obligé les sociétés à s'équiper en urgence en masques et gels hydroalcooliques.

Ces produits étant du domaine de la sécurité, nos clients nous ont naturellement contactés.

Il a donc fallu rebondir, anticiper et prévoir les stocks pour permettre aux entreprises locales et nationales, ainsi que les particuliers, de pouvoir correctement se protéger.

Quel est le bilan de cette période ? Cela vous a-t-il amené à travailler avec des clients issus de nouveaux marchés ?

La situation sanitaire critique dans laquelle nous avons été, nous a en effet, amenés à créer une nouvelle gamme contre la Covid, et nous a permis d'aider nos clients historiques, de rencontrer de nouvelles sociétés et aussi de travailler avec des organismes publics tels que les EHPAD, les pompiers, la Police…

Ces demandes nous ont évité d'aller à la catastrophe, car pendant cette période, notre chiffre d'affaires a baissé de 70 % par rapport à 2019. Cela nous a aussi permis de découvrir et de créer de nouveaux partenariats avec des fabricants français et européens. Nous priorisons et soutenons depuis toujours les fabrications locales et nationales.

Quel est l'impact de ces nouveaux produits sur vos activités traditionnelles, est-ce pour vous une nouvelle corde à votre arc ?

Notre activité traditionnelle a en effet été fortement perturbée. Cette nouvelle gamme de produits complète notre offre.

Les demandes ont été nombreuses pendant le confinement, mais elles se sont arrêtées net le 11 mai lors du déconfinement.

Le bilan financier est donc mitigé, car l'investissement est très élevé : les prix d'achat sont très fluctuants et le retour financier limité, car il a été décidé de faire un minimum de marge pour aider les personnes à s'équiper correctement pendant cette crise sanitaire.

Pensez-vous garder cette conception à l'avenir ? Quelles sont les attentes de vos clients par rapport aux masques ?

Ce nouvel équipement est une surcharge financière pour les sociétés qui sont donc partagées entre la qualité et le coût. Il y a beaucoup d'offres sur le marché qui sont parfois de mauvais produits, a des prix déraisonnables.

France Scellés a un devoir de conseiller et d'orienter ses clients vers le masque de qualité et aux normes obligatoires en vigueur, qui sera le plus adapté en fonction de l'activité.

Le masque en tissu est un très bon compromis financièrement et qualitativement . Il revient moins cher que des masques jetables, car il peut être réutilisé plus de 50 fois. Il est aussi respectueux de notre environnement.

C'est en plus une fabrication française qui protège notre économie et notre écologie.

Comment vous démarquez-vous de la concurrence ?

France Scellés est un distributeur qui avait déjà son portefeuille de clients et qui s'est étoffé par le bouche à oreille.

En effet, au moment de la crise, beaucoup de sociétés ne savaient pas à qui s'adresser et sont venues vers nous.

Comme pour les scellés de sécurité, France Scellés a la particularité de pouvoir personnaliser au logo du client, quelle que soit la quantité souhaitée.

Plusieurs de nos clients nous ont donc demandés si cela était réalisable pour les masques en tissu. Nous avons trouvé le site de fabrication en France qui répondait à toutes nos attentes et avons ainsi pu répondre positivement à cette demande Nous sommes ainsi capables de personnaliser à partir de 50 unités.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer