AccueilActualitéCovid : les nouvelles mesures du gouvernement

Covid : les nouvelles mesures du gouvernement

L'avancement du couvre-feu à 18 heures à partir du 16 janvier est la principale décision annoncée par le Premier ministre Jean Castex. Mais un troisième confinement n'est pas à exclure. Tour d'horizon de ces différentes mesures.
Covid : les nouvelles mesures du gouvernement
© Adobe Stock

Actualité Publié le ,

Couvre-feu national à 18 heures dès le 16 janvier

Le couvre-feu de 18 heures à 6 heures du matin est étendu à tout le territoire national. Une décision prise en raison du taux d'incidence, qui n'est désormais nulle part inférieur à 50 cas pour 100 000 habitants. Cette forme de confinement nocturne sera appliquée « pour au moins 15 jours », selon le Premier ministre.

Les commerces invités à ouvrir le dimanche et à la pause déjeuner

Les commerçants ont la possibilité de rester ouverts à l'heure du déjeuner pour éviter les concentrations de clients aux heures ouvrables. Le travail le dimanche est également fortement conseillé via des dérogations déjà mises en place.

Contrôles aux frontières durcis, test PCR négatif exigé pour les non-européens.

En raison de la propagation des variants étrangers, les contrôles aux frontières vont être renforcés. « Tous les voyageurs qui souhaitent venir en France en provenance de pays extérieurs à l'Union européenne devront effectuer un test (PCR) avant de partir », a ainsi annoncé Jean Castex. Les intéressés devront également « s'engager sur l'honneur à s'isoler pendant sept jours une fois arrivés et refaire un test PCR à l'issue » de cette septaine.

Écoles : protocole sanitaire renforcé à la cantine et activités sportives suspendues.

Si les établissements scolaires demeurent ouverts, en revanche, les activités sportives en milieu fermé vont y être suspendues. Un protocole sanitaire renforcé va être également mis en place dans les cantines. Parallèlement, un objectif de 300 000 tests par semaine (soit plus d'un million par mois) a été fixé.

Vaccination dès le 18 janvier pour les personnes présentant des pathologies à haut risque.

Le champ vaccinal s'élargit. Dès lundi 18 janvier, les personnes, « quel que soit leur âge », présentant « une des pathologies conduisant à un très haut risque de forme grave de la maladie » (insuffisance rénale sévère, transplantation d'organe, cancer, trisomie) pourront se faire vacciner.

Universités : reprise par demi-groupes des TD en 1ère année à partir du 25 janvier.

Une reprise « très progressive » en présentiel est prévue dans les universités. Dès le 25 janvier, les travaux dirigés en première année pourront reprendre en demi-groupes. Cette mesure s'étendra ensuite, « si la situation sanitaire le permet, aux étudiants des autres niveaux ».

Télétravail obligatoire, présentiel un jour par semaine pour ceux qui le souhaitent.

Les salariés, dont « la totalité des tâches peuvent être faites à distance », doivent rester en télétravail à 100 %. Seul assouplissement autorisé depuis le 7 janvier : les salariés en exprimant « le besoin » sont autorisés à revenir une journée par semaine au maximum dans leur entreprise.

Fonds de solidarité encore élargi.

Ce Fonds va connaître trois ajustements. Tout d'abord, la vente à distance et à emporter ne sera plus prise en compte dans le chiffre d'affaires pour calculer les aides. Ensuite, les fournisseurs perdant au moins 70 % de leur CA pourront prétendre à une aide couvrant 20 % de leur CA de 2019 (plafonnée à 200 000 euros). Enfin, jusqu'à 70 % des coûts fixes des entreprises qui réalisent plus d'un million de CA mensuel seront pris en charge.

Remboursement des prêts garantis par l'État décalé d'un an.

Alors que les premiers remboursements des PGE aux entreprises devaient débuter le 1er mars, les entreprises, qui le souhaitent, pourront différer d'une année supplémentaire ce remboursement au 1er mars 2022 quels que soient leurs secteurs d'activité et quelle que soit leur taille.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?