AccueilTerritoiresInfos régionDépartement : 3, 6 millions d'euros pour les entreprises et le patrimoine

Département : 3, 6 millions d'euros pour les entreprises et le patrimoine

L'Assemblée départementale vient d'adopter plusieurs mesures visant à soutenir financièrement plusieurs secteurs.
Département : 3, 6 millions d'euros pour les entreprises et le patrimoine
Conseil départemental 77

TerritoiresInfos région Publié le ,

Le Département va ainsi réinjecter 940 000 euros dans le Fonds « Résilience II » initié par la Région Île-de-France et destiné à la relance de l'activité économique. Une première enveloppe (2, 5 millions d'euros) avait permis de soutenir les entreprises éligibles. D'autre part, un fonds de soutien à la reprise d'activité du secteur de la restauration a été créé (98 000 euros accordés à 34 établissements).

En matière de tourisme, trois projets ont été partiellement financés. Le premier concerne la rénovation du plafond du grand salon et la conception d'un mapping-vidéo au château de Vaux-le-Vicomte (200 000 euros). Le deuxième projet réside dans la construction de logements au gîte « L'Oursonnière de Bleau », à Saint-Germain-sur-Ecole (49 293 euros). Le dernier est dédié au développement de séjours thématiques et à la création de quatre chambres au domaine « Le Gallois », à Villemer (48 000 euros).

Le patrimoine seine-et-marnais n'a pas été oublié avec une subvention de 171 000 euros allouée pour l'entretien et la rénovation de monuments classés historiques dans six communes : Ferrières-en-Brie (42 435 euros), La Chapelle-Gauthier (90 000 euros), Noisy-sur-Ecole (30 000 euros), Bannost Villegagnon (4 150 euros), Saint-Siméon (2 850 euros) et Saint-Cyr-sur-Morin (2 400 euros).

Enfin, trois communes vont bénéficier du Fonds d'aménagement communal (FAC) : Provins (1 1 millions d'euros, dont 161 145 euros pour la rénovation et la mise en accessibilité de l'école des Marais), Saint-Soupplets (300 000 euros, aménagement d'un parcours sportif) et Mouroux (600 000 euros, création d'une salle sportive polyvalente). Quant à Noyen-sur-Seine (111 000 euros, aménagement de l'ancien presbytère en deux logements) et Saint-Mesmes (55 546 euros, aménagement d'un logement et d'un cabinet médical), elles ont signé chacune un contrat rural (CoR).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 juillet 2022

Journal du02 juillet 2022

Journal du 25 juin 2022

Journal du25 juin 2022

Journal du 18 juin 2022

Journal du18 juin 2022

Journal du 11 juin 2022

Journal du11 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?