AccueilTerritoiresInfos régionDépartement : 3, 6 millions d'euros pour les entreprises et le patrimoine

Département : 3, 6 millions d'euros pour les entreprises et le patrimoine

L'Assemblée départementale vient d'adopter plusieurs mesures visant à soutenir financièrement plusieurs secteurs.
Département : 3, 6 millions d'euros pour les entreprises et le patrimoine
Conseil départemental 77

TerritoiresInfos région Publié le ,

Le Département va ainsi réinjecter 940 000 euros dans le Fonds « Résilience II » initié par la Région Île-de-France et destiné à la relance de l'activité économique. Une première enveloppe (2, 5 millions d'euros) avait permis de soutenir les entreprises éligibles. D'autre part, un fonds de soutien à la reprise d'activité du secteur de la restauration a été créé (98 000 euros accordés à 34 établissements).

En matière de tourisme, trois projets ont été partiellement financés. Le premier concerne la rénovation du plafond du grand salon et la conception d'un mapping-vidéo au château de Vaux-le-Vicomte (200 000 euros). Le deuxième projet réside dans la construction de logements au gîte « L'Oursonnière de Bleau », à Saint-Germain-sur-Ecole (49 293 euros). Le dernier est dédié au développement de séjours thématiques et à la création de quatre chambres au domaine « Le Gallois », à Villemer (48 000 euros).

Le patrimoine seine-et-marnais n'a pas été oublié avec une subvention de 171 000 euros allouée pour l'entretien et la rénovation de monuments classés historiques dans six communes : Ferrières-en-Brie (42 435 euros), La Chapelle-Gauthier (90 000 euros), Noisy-sur-Ecole (30 000 euros), Bannost Villegagnon (4 150 euros), Saint-Siméon (2 850 euros) et Saint-Cyr-sur-Morin (2 400 euros).

Enfin, trois communes vont bénéficier du Fonds d'aménagement communal (FAC) : Provins (1 1 millions d'euros, dont 161 145 euros pour la rénovation et la mise en accessibilité de l'école des Marais), Saint-Soupplets (300 000 euros, aménagement d'un parcours sportif) et Mouroux (600 000 euros, création d'une salle sportive polyvalente). Quant à Noyen-sur-Seine (111 000 euros, aménagement de l'ancien presbytère en deux logements) et Saint-Mesmes (55 546 euros, aménagement d'un logement et d'un cabinet médical), elles ont signé chacune un contrat rural (CoR).

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?