Corinne Lepage, avocate engagée et pionnière du droit de l'environnement

le - - Actualité - Grand témoin

Corinne Lepage, avocate engagée et pionnière du droit de l'environnement
© MSM

Pionnier du droit de l'environnement, Huglo Lepage Avocats se réinvente et intègre un large écosystème collaboratif pour garder son âme originelle, éthique et innovante. Rencontre avec la célèbre avocate engagée Corinne Lepage, cofondatrice de ce cabinet de niche.

Après 40 années de pratique professionnelle à succès, vous entamez un nouveau tournant avec le renouvellement de votre cabinet, pourquoi maintenant ?

Cette longévité est quand même très rare pour un cabinet français qui a contribué très largement au développement d'une matière juridique. Pour fêter cela, nous allons distiller au cours de l'année nos 40 grands dossiers qui ont fait le droit de l'environnement en France. Ensuite et surtout pour retrouver la vision et l'âme du cabinet.

Nous l'avons créé avec Christian Huglo (son époux, ndlr) en 1978. Il a grandi et nous avons commencé à associer des collaborateurs vers 1992. Nous avons toujours fait de la croissance interne en formant nos collaborateurs, leur apprenant le métier et quand ils étaient bons, en les associant. C'est normal. En 1995, quand je suis devenue ministre, Christian a eu le cabinet sur les bras avec beaucoup de difficultés car il ne pouvait plus garder l'essentiel des dossiers à cause des risques de conflit d'intérêts.

Je suis revenue en 1997, le cabinet s'est développé et nous nous sommes retrouvés en 2007 avec quasiment 80 personnes, ce qui n'était pas notre souhait. Nous avons alors décidé d'alléger un peu les choses en créant la SELARL Huglo-Lepage avec quatre collaborateurs, dont Alexandre Moustardier et Marie-Pierre Maître.

En 2017, Nous nous sommes rendu compte que notre vision n'était plus du tout partagée sur deux points : l'éthique et la stratégie autour du métier d'avocat.

Mon mari et moi avons attaché notre nom à la protection de l'environnement et je n'ai pas supporté de le voir utilisé pour défendre des dossiers pour lesquels j'avais même personnellement pris une position contraire. Je me suis retrouvée l'avocate entre guillemets de La Montagne d'or en Guyane, d'Alteo pour les boues rouges ou encore de personnes qui exploitent les animaux… et ce n'était pas possible ! Pour moi, faire du droit de l'environnement ce n'est pas aider une entreprise à polluer, c'est l'aider à changer.

En quoi consiste ce renouvellement ?

Ce que nous faisons est assez particulier, car nous lançons un cabinet en open innovation. Parce que même si je ne fais pratiquement plus de politique aujourd'hui, j'ai encore une voix qui porte et je participe à une série d'entités qui, pour moi, ont toutes une cohérence. Il était donc intéressant de les réunir et de les faire graviter autour du cabinet Huglo Lepage.

C'est un projet très ambitieux, très start-up, dans lequel nous mêlons… (lire la suite)




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide